• Baroque 'n' roll

     

    D'ici quelques jours, le monde musical commémorera la disparition d'un des plus légendaires protagonistes de l'histoire du rock. Jimi Hendrix (1942-1970), s'est en effet éteint à Londres dans de tristes circonstances il y a tout juste quarante ans le 18 septembre.

    Considéré comme l’un des musiciens les plus novateurs du XXème siècle, notamment en raison de son approche révolutionnaire de la guitare électrique et des techniques d'enregistrement en studio, Jimi Hendrix avait la particularité d’être un guitariste gaucher, mais de jouer sur une guitare de droitier, après avoir remonté ses cordes conformément à cette inversion.

    Improvisateur sortant des sentiers battus, il libéra son instrument de ses contraintes en utilisant les ressources nées de l'amplification et donna à la guitare électrique moderne ses lettres de noblesse. Son influence dépasse largement le cadre de la musique rock: la plupart des styles musicaux qui se développèrent dans les années 1970 reprirent certains éléments de sa musique; Miles Davis, notamment, joua ainsi un jazz électrique très marqué par le guitariste.

     

     

    En 1968, Jimi Hendrix pose sa valise pour vivre un an et demi dans le très chic quartier de Mayfair à Londres dans l'appartement de sa compagne de l'époque, Kathy Etchingham, situé au 23 Brook Street.  

    Quarante après sa mort, les fans du rockeur peuvent désormais visiter le célèbre appartement dans lequel Jimi Hendrix a vécu sa romance avec Kathy. A partir du 15 septembre, et ce pendant quinze jours, et pas un de plus, le petit logis sera ouvert aux curieux dans le cadre du quarantième anniversaire de la mort de Jimi Hendrix. Kathy Etchingham relate les confidences du rockeur dans son autobiographie, Trough Gypsy Eyes : "C'est mon premier vrai chez moi", raconte-t-il à sa compagne.

    L'appartement est aujourd'hui la propriété du Haendel House Museum qui y a installé ses bureaux. Ce lieu culturel, voisin de l'immeuble de Hendrix (situé au numéro 25 de la même rue) fut de 1723 à 1759 la demeure du grand compositeur Georg Friedrich Haendel. Le nid d'amour de Jimi et son ancienne compagne n'a aujourd'hui plus grand chose à voir avec l'endroit coquet et décoré façon sixties, décrit par Kathy dans son livre. Mais pour fêter dignement ce quarantième anniversaire, le musée a bien voulu ouvrir les portes du logement pendant quinze jours. Une exposition a par ailleurs été inaugurée cette semaine par le musée Haendel, consacrée entièrement au chanteur. Le musée envisage de transformer l'appartement en musée permanent à la gloire de Jimi Hendrix.

     

    handel-hendricks_374565s.jpg
     

    Les lieux, transformés en simples bureaux sans âme, n'ont aujourd'hui plus grand chose à voir avec l'appartement qu'avait agencé Hendrix. Son ancienne compagne parle dans son autobiographie d'un logement décoré dans le plus pur style des années 60, rehaussé de rideaux en velours couleur turquoise et des tapis couleur de feu.

    Les stars s'y sont succédé, comme John Lennon, et un membre du groupe Traffic a compris à ses dépens pourquoi tant de visiteurs appréhendaient les escaliers très raides de l'immeuble du XVIIIe siècle: il a fini sa chute, après une soirée arrosée, à travers une vitre en contrebas.

     

     


    Hendrix croyait avoir été visité par le fantôme de Haendel. On raconte qu'un matin, tandis qu'il se rasait, il avait dévalé les escaliers et dit à Kathy: « J'ai vu ce vieux avec sa perruque en train de marcher »"... Quand on connait la propension de l'artiste pour les drogues, les cocktails alcoolisés et les médicaments, on ne s'étonne pas vraiment de la rencontre baroque 'n' roll des deux géants de la musique.

     

    Lien permanent Catégories : Musique 0 commentaire