Le Duo Emaho à l'U3A

... À consulter sur mon

nouveau blog: 

Le Duo Emaho à l'U3A

 

Si vous désirez commenter ce billet, vous devez vous rendre sur le nouveau blog.

Nous voilà déjà arrivés au terme de notre saison de concerts du mercredi à l’U3A de Liège, l’occasion de terminer en beauté avec deux formidables musiciennes et de rares combinaisons de timbres. Nous recevons, en effet, Primor Sluchin, harpiste de très grand talent, et une habituée de notre scène, la formidable pianiste Maud Renier rassemblées sous le nom de Duo Emaho… « Merveille » en tibétain ! Nos deux jeunes musiciennes nous proposent, le 16 mai prochain à 18H dans la Salle 11 de l’U3A, un récital exceptionnel constitué surtout d’œuvres originales, ce n’est pas si courant, pour la Harpe et le piano.

Affiche 16052018 Sluchin Renier

Dans leur dossier de presse, les virtuoses rappellent que la harpe a été introduite en France avec l’arrivée de Marie-Antoinette qui, en provenance de Vienne, amenait, avec elle, l’instrument qu’elle pratiquait. Il n’en fallait pas tant pour que la vogue de la harpe s’installe et que les facteurs d’instruments s’attachent à développer un instrument, certes encore imparfait, mais prometteur. Naturellement, dans les salons huppés, la harpe devint incontournable et, s’associant au piano, lui aussi en pleine mutation, l’on vit fleurir un répertoire riche, virtuose et varié. Parmi les œuvres créées pour l’effectif original se trouvent énormément d’arrangements et de paraphrases des opéras célèbres. Ce sera le fil rouge de notre concert dont voici le programme :

 

Jean-Baptiste Cardon (1760-1803)

Une Ariette d’opéra comique arrangées en duo op. 5 : comme un éclair.

Félix Godefroid (1818-1897)

Duo sur des airs célèbres de G. Verdi.

Gaetano Donizetti (1797-1848)

Una Furtiva Lagrima de l'Elisir d'Amore

Giovanni Caramiello (1838-1938)

Duo pour harpe et pianoforte sur Casta Diva de V. Bellini, Op. 19.

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)

« Ouverture de la flûte enchantée arrangée pour harpe et pianoforte» Publié par L. Lee 17, Old Bond Street.

John Thomas (1862-1913)

Fantaisie sur des airs de Carmen de G. Bizet

Franz Liszt (1811-1886)

« Liebestod », paraphrase de l’opéra Tristan und Isolde de R. Wagner

Georges Gershwin (1888-1937)

Suite sur Porgy and Bess (Arr. Stanley Chalapka)

Et pour vous convaincre qu’il ne faut rater sous aucun prétexte cette inoubliable soirée, voici quelques mots concernant le parcours de nos héroïnes du jour.

Avec une famille de musiciens, Primor Sluchin pouvait difficilement échapper à un destin musical. A l’âge de 8 ans, elle choisit la harpe, un instrument inédit dans la famille. Deux ans plus tard – elle n’a alors que 10 ans – elle crée avec son violoniste de frère, Naaman Sluchin, le duo Sluchin. Leur collaboration perdure encore aujourd’hui.

Primor Sluchin

Artiste précoce, c’est avec Annie Fontaine qu’elle découvre l’instrument, elle rejoint en 1997 la classe d’Isabelle Moretti au CNSM de Paris, elle y obtient un premier prix décerné à l’unanimité. En 2001, Primor Sluchin parachève son perfectionnement avec une autre grande harpiste, Marielle Nordmann. Elle intègre l’Orchestre Philharmonique de Berlin en 2002 en remportant la prestigieuse bourse Karajan. C’est aux côtés de la première harpe Marie-Pierre Langlamet qu’elle élargit sa culture musicale, joue dans les plus grandes salles et acquiert une expérience inestimable du métier d’orchestre sous la direction de Sir Simon Rattle.

En 2003, la carrière de Primor Sluchin connaît un tournant. Elle intègre l’Opéra Royal de Wallonie (ORW) au poste de harpiste solo. Elle découvre pour la première fois le métier de musicien d’opéra.

Régulièrement, Primor Sluchin revient à ses premières amours symphoniques. Elle se produit avec l’Orchestre National d’Ile de France, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de Belgique, le Brussels Philharmonic, l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg et l’Orchestre Nuove Musiche.

Elle crée le duo Nefeli en 2008 avec la harpiste Agnès Peytour. Ce duo de harpes, aussi rare qu’apprécié se produit régulièrement en Belgique et en France. Parallèlement, Primor Sluchin a initié deux autres duos : Alma Lyra avec la soprano Sabine Conzen et un duo violon et harpe avec Nathalie Huby.

Enseignante depuis 2008 à l’Académie de Waremme, Primor Sluchin oeuvre activement à la promotion de la harpe en Belgique. Elle rejoint les Jeunesses Musicales en 2010 et lance, la même année, un projet qui fera date : le projet Harpegio mené par l’association du même nom. Avec les harpistes Agnès Peytrour et Vinciane Degroote, elle organise à Bruxelles le premier concours de harpe réservé aux jeunes talents belges. L’événement a désormais lieu tous les deux ans, en alternance avec une Master Class. Elle forme depuis 2017 un duo avec la pianiste Maud Renier : le duo Emaho.

Photo 12-04-18 10 59 11

Maud Renier est née à Liège (Belgique) en 1989. Elle commence le piano à l’âge de cinq ans et étudie au Conservatoire de Musique de Verviers de 1995 à 2003, puis poursuit son enseignement de 2002 à 2005 auprès de Mme Longrée-Poumay. Elle est lauréate de plusieurs concours en Belgique et en France.

De 2005 à 2010, elle poursuit ses études à l’Ecole Normale de Musique de Paris en classe Supérieure avec Mme Victoria Melki, où elle a obtenu le Diplôme d’Enseignement et continué son perfectionnement.

Maud Renier

En 2009, elle intègre l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie de Namur (Belgique) dans la classe de Roberto Giordano, où elle obtient en 2011 le Diplôme de Master Spécialisé en piano ainsi que le Diplôme d’Agrégation de l’Enseignement Secondaire Supérieur, tous deux avec grande distinction.

Elle obtient en juin 2013 le Master d’accompagnement à l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie de Namur avec la grande distinction. Elle a participé à de nombreuses Master Classes, en France auprès de Pascal Devoyon, Jacques Rouvier, Georges Pludermacher, Bruno Rigutto, Victoria Melki, et en Italie auprès de Leonid Margarius, Roberto Giordano et Franco Scala.

Elle a l’occasion d’être l’accompagnatrice de master classes internationales comme le stage international de musique d’août de l’Imep (Namur), la Cantiere Internazionale Musicale (Italie). Artiste invitée et professeur de musique de chambre au festival et à la Master classe LeAltreNote à Valdidentro (Italie). Elle est l’assistante de la classe de piano de Roberto Giordano à l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie de Namur de 2013 à 2015. Elle enseigne à l’académie de Musique de Waremme comme professeur de piano et accompagnatrice depuis septembre 2012.

Elle se produit régulièrement en concert dans divers pays comme la Belgique, la France, l’Italie, la Suisse, les Pays-Bas, le Maroc, ... que ce soit en récital solo, avec orchestre,  en musique de chambre ou accompagnement de chant.

Elle joue également en compagnie d’artistes renommés tels que Stefano Parrino (flûte), Francesco Parrino (violon), Patrick Gallois (flûte), Jodie Devos (soprano), Pierre Xhonneux (clarinette). Elle joue régulièrement en trio et quintette, et forme également plusieurs duos: avec la harpiste Primor Sluchin, le violoncelliste Etienne Capelle, le pianiste Stéphan Sante en 2 pianos, et un quatuor de pianistes avec Stéphan Sante, Emilie Chenoy et Nadia Jradia dans un programme piano 8 mains.

Elle partage sa vie musicale entre sa passion pour l'enseignement et ses activités de concertiste.

Photo 12-04-18 09 30 52

… Nous vous attendons nombreux pour partager ce plaisir de la musique ! Mais la saison n’est pas vraiment finie car nous aurons, le samedi 2 juin prochain à 16H, l’honneur de recevoir la classe de piano du Conservatoire royal de Liège qui nous présentera une partie significative de son programme de récital pour l’obtention du diplôme de Master 2… puis, j’y reviens très bientôt, le Festival Voyages d’été 2018 (du 27/6 au 1/7) qui s’annonce dès à présent particulièrement alléchant… À suivre !

   

Lien permanent Catégories : Concerts U3A 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.