Festival Voyages d'été - Page 4

  • Trans Europe Express (Festival J+4)


    Nouvelle journée du Festival… et encore de fameux voyages au programme qui allaient nous emmener à travers l’Europe… avec même quelques pointes au Proche-Orient…Au programme de nos minitrips : Saint-Pétersbourg, Vienne, Paris, Madrid, Bagdad et Beyrouth… excusez du peu… Embarquement immédiat !

    festival,voyages d'été 2016,musique de chambre,stravinsky,rimski-korsakov,nadia jradia,harold noben,maud renier,pierre héneaux,Étienne capelle,schubert,turina,piano,violoncelle,violon,ballet,u3a,concerts de l'u3a

    Photographies A. Mafit

    La journée commençait par un concert commenté consacré aux trois grands ballets d'Igor Stravinsky, L'Oiseau de feu, Petrouchka et Le Sacre du Printemps. J'avais invité les pianistes Nadia Jradia et Harold Noben à présenter un nouveau projet. Nous aimons travailler ensemble et avons déjà présenté de la sorte de nombreux sujets. Les œuvres de Stravinsky sont écrites pour la danse et pour l'orchestre. C'est dire à quel point il est difficile d'en restituer l'esprit et les couleurs... Et c'est vrai que les transcriptions pour piano à quatre mains existantes sont souvent très ardues et complexes au point de devenir illisibles, injouables ou surchargées, donc sans intérêt.

    festival,voyages d'été 2016,musique de chambre,stravinsky,rimski-korsakov,nadia jradia,harold noben,maud renier,pierre héneaux,Étienne capelle,schubert,turina,piano,violoncelle,violon,ballet,u3a,concerts de l'u3a

    festival,voyages d'été 2016,musique de chambre,stravinsky,rimski-korsakov,nadia jradia,harold noben,maud renier,pierre héneaux,Étienne capelle,schubert,turina,piano,violoncelle,violon,ballet,u3a,concerts de l'u3a

    Je me souvenais pourtant d'avoir entendu lors d'un Concert de Midi à Liège, il y a bien longtemps, le Duo Crommelynck qui interprétait l'intégralité du Sacre du Printemps et je m'étais déjà dit que, finalement, l'arrangement, même en n'étant pas aussi chatoyant que l'original orchestral, ne manquait pas de charmes... Et pourrait très bien être utilisé pour un concert visant à faire sentir les particularités du rythme, des harmonies, des textures et... d'une autre manière, de cette richesse instrumentale inouïe.

    festival,voyages d'été 2016,musique de chambre,stravinsky,rimski-korsakov,nadia jradia,harold noben,maud renier,pierre héneaux,Étienne capelle,schubert,turina,piano,violoncelle,violon,ballet,u3a,concerts de l'u3a

    Mais partir du Sacre me semblait hasardeux pour une séance pédagogique. Il était bien plus utile de remonter aux sources du langage de Stravinsky et de comprendre en quoi la musique populaire, les œuvres du Groupe des Cinq et les cours de Rimski-Korsakov au Conservatoire de Saint-Péterbourg avaient semé chez le compositeur un langage si novateur. Il s’agissait aussi de replacer ces ballets dans la lignée et le contexte des fameux Ballets russes de Serge Diaghilev et de mettre en évidence l’engouement pour l’art russe à Paris au début du 20ème siècle et l’avant-gardisme du mécène désirant faire de ses spectacles de véritables fêtes des sens.

    festival,voyages d'été 2016,musique de chambre,stravinsky,rimski-korsakov,nadia jradia,harold noben,maud renier,pierre héneaux,Étienne capelle,schubert,turina,piano,violoncelle,violon,ballet,u3a,concerts de l'u3a


    Nadia et Harold étaient les bonnes personnes pour m'accompagner dans ce projet. Pianistes fabuleux l'un et l'autre, toujours prêts à découvrir de nouveaux répertoires et d'envisager des horizons audacieux, ils ont tout de suite adhéré au projet... Et le voilà réalisé pour la première fois avec, en plus du Sacre, des extraits de l'Oiseau de Feu, de Petrouchka et du dernier mouvement, La Fête à Bagdad, de Schéhérazade de Rimski-Korsakov. Nous allions donc partir à la recherche du Sacre du Printemps… à défaut de ne pas l’avoir eu dans nos régions cette année !

    festival,voyages d'été 2016,musique de chambre,stravinsky,rimski-korsakov,nadia jradia,harold noben,maud renier,pierre héneaux,Étienne capelle,schubert,turina,piano,violoncelle,violon,ballet,u3a,concerts de l'u3a

    Nadia et Harold sont de très grands virtuoses. La musique de Stravinsky ne leur laisse d’ailleurs pas d’autre choix. Laisser deviner l’orchestre tout en exploitant les qualités du piano, parvenir à rendre parfaitement claires les polyrythmies, les contrepoints, donner la consistance à tous les formants de la musique et laisser chanter librement les nombreuses mélodies… voilà une tâche particulièrement ardue et parfaitement transcendée par nos deux pianistes qui n’avait d’ailleurs rechigné sur l’ampleur du travail, mettant même un point d’honneur à faire leur propre arrangement de la Danse de Katscheï dans l’Oiseau de Feu.

    festival,voyages d'été 2016,musique de chambre,stravinsky,rimski-korsakov,nadia jradia,harold noben,maud renier,pierre héneaux,Étienne capelle,schubert,turina,piano,violoncelle,violon,ballet,u3a,concerts de l'u3a

    Et puis quelle complicité ! Je l’ai souvent dit, Nadia Jradia et Harold Noben, couple à la scène et à la ville, sont fusionnels et quand ils jouent, ils ne forment plus qu’un musicien au service de la musique. Et notre piano a sonné comme jamais, miroitant des timbres les plus rares, des rythmes les plus sauvages et des harmonies les plus subtiles. Un projet manifestement réussi qui sera redonné plusieurs fois… et déjà à l’Hôtel Les Roses à Libin dans deux semaines et au tout début du mois de septembre… qu’on se le dise !

    festival,voyages d'été 2016,musique de chambre,stravinsky,rimski-korsakov,nadia jradia,harold noben,maud renier,pierre héneaux,Étienne capelle,schubert,turina,piano,violoncelle,violon,ballet,u3a,concerts de l'u3a

    Le concert du samedi soir au Festival Voyages d’été est toujours un moment particulier. Le public, encore plus nombreux (pour ma plus grande joie), attendait avec fébrilité l’interprétation du Trio n°2 D.929 de Franz Schubert par l’ensemble exceptionnel formé par Pierre Héneaux (violon), Étienne Capelle (violoncelle) et Maud Renier (piano). Cette dernière, à peine remise de la naissance de son petit Pierre, avait insisté pour tout de même participer à ce concert… une manière pour elle de ne pas s’éloigner de sa passion musicale, certes, mais c’est aussi là un geste d’amitié vraiment touchant. Et force est de constater que son absence au clavier pendant plusieurs semaines n’a pas entamé sa technique et encore moins son talent !

    festival,voyages d'été 2016,musique de chambre,stravinsky,rimski-korsakov,nadia jradia,harold noben,maud renier,pierre héneaux,Étienne capelle,schubert,turina,piano,violoncelle,violon,ballet,u3a,concerts de l'u3a

    Étienne Capelle est lui aussi un ami de longue date et les Concerts de l’U3A ne seraient pas ce qu’ils sont devenus sans lui ! Violoncelliste d’exception, Étienne est la cheville ouvrière des ensembles de musique de chambre qui se sont produits chez nous. C’est par son intermédiaire que j’ai eu la chance de rencontrer le formidable Pierre Héneaux devenu lui aussi indispensable pour le public… et pour moi ! Tous les trois abordent la pratique musicale comme une schubertiade… comme une rencontre d’amis qui partagent leurs émotions artistiques en totale connivence. C’est aussi pour cela qu’on les aime !

    festival,voyages d'été 2016,musique de chambre,stravinsky,rimski-korsakov,nadia jradia,harold noben,maud renier,pierre héneaux,Étienne capelle,schubert,turina,piano,violoncelle,violon,ballet,u3a,concerts de l'u3a

    Outre le magnifique trio de Schubert, ils nous proposaient le rare second Trio du compositeur madrilène Joaquin Turina (1882-1949), une pièce d’esprit très romantique dont l’esprit ibérique transparaît avec beaucoup de subtilité et de finesse. Une belle découverte menée de main de maître par notre trio qui parvient à montrer tout sa cohésion tout au long d’une pièce bien virtuose.

    festival,voyages d'été 2016,musique de chambre,stravinsky,rimski-korsakov,nadia jradia,harold noben,maud renier,pierre héneaux,Étienne capelle,schubert,turina,piano,violoncelle,violon,ballet,u3a,concerts de l'u3a

    Le Trio de Schubert figure au rang des œuvres favorites de la musique de chambre. Elle est aussi très difficile tant par sa longueur que par son esprit. Le dernier Schubert, ce Wanderer bouleversant, y cherche encore un impossible chemin. L’esprit tempétueux du premier mouvement, les gouffres mélancoliques de l’Andante avec le superbe solo de violoncelle chanté d’une voix déchirante par Étienne Capelle, les tentatives d’un retour à la vie dans le scherzo et le long final qui douloureusement, ne parvient pas à prendre congé dans la paix, tous ces moments musicaux ne laissent pas le choix aux interprètes. Il leur faut partir dans cet autre « voyage d’hiver », tout abandonner et se donner à la musique.

    festival,voyages d'été 2016,musique de chambre,stravinsky,rimski-korsakov,nadia jradia,harold noben,maud renier,pierre héneaux,Étienne capelle,schubert,turina,piano,violoncelle,violon,ballet,u3a,concerts de l'u3a

    Et leur travail est remarquable ! Clarté des voix, articulations parfaites, fluidité du jeu pianistique dans les longs passages en notes répétées, en arpèges en gammes, dynamique aux mille rebondissements, les musiciens sont entrés dans le monde du compositeur laissant une salle au bord des larmes et pleine de ces harmonies qui hantent encore longtemps les auditeurs.

    festival,voyages d'été 2016,musique de chambre,stravinsky,rimski-korsakov,nadia jradia,harold noben,maud renier,pierre héneaux,Étienne capelle,schubert,turina,piano,violoncelle,violon,ballet,u3a,concerts de l'u3a

    Une belle surprise avec un bis très original… laissé à l’appréciation des auditeurs. Étienne propose au public d’écouter la pièce et de découvrir son compositeur. Il n’en donne que le titre : Moment musical. En quelques notes, on reconnaît les harmonies typiques de Schubert. La pièce, qui ressemble au fameux Notturno, est magnifiquement menée et s’apparente à un lied ou le violon et le violoncelle en s’imitant, dialoguent sur un accompagnement léger du piano. Pourtant, alors qu’elle utilise systématiquement les procédés du maître viennois, on sent que cela ne peut être de lui... d’autant qu’on sait le nombre de ses pièces pour trio avec piano assez limitées.

    festival,voyages d'été 2016,musique de chambre,stravinsky,rimski-korsakov,nadia jradia,harold noben,maud renier,pierre héneaux,Étienne capelle,schubert,turina,piano,violoncelle,violon,ballet,u3a,concerts de l'u3a

    Après les applaudissements nourris, Étienne nous apprend que cette petite pièce pour trio a été composée par le pianiste libanais Abdel Raman El Bacha qui a voulu rendre hommage au grand compositeur. Plus qu’un banal exercice d’écriture, le Moment musical est très émouvant et referme cette superbe quatrième journée du Festival Voyages d’été…

    Mais je ne résiste pas à partager avec vous ma joie d’avoir accueilli dans notre salle les plus jeunes auditeurs… un fameux symbole de vie… avec la petite et tellement craquante Juliette, 18 mois, la fille de Nadia et Harold et le petit Pierre… six semaines (!), le garçon encore si fragile de Maud… je ne sais s’ils joueront un jour sur notre scène, mais ce qui est sûr, c’est qu’hier, c’était aussi eux les vedettes du Festival !

    festival,voyages d'été 2016,musique de chambre,stravinsky,rimski-korsakov,nadia jradia,harold noben,maud renier,pierre héneaux,Étienne capelle,schubert,turina,piano,violoncelle,violon,ballet,u3a,concerts de l'u3a

    festival,voyages d'été 2016,musique de chambre,stravinsky,rimski-korsakov,nadia jradia,harold noben,maud renier,pierre héneaux,Étienne capelle,schubert,turina,piano,violoncelle,violon,ballet,u3a,concerts de l'u3a

     

    Lien permanent Catégories : Festival Voyages d'été 0 commentaire