hautbois - Page 5

  • Bach à l’U3A




    Voici déjà le deuxième concert de l’U3A ! Ce mercredi 23 novembre à 18H, nous aurons la chance de recevoir pour la seconde fois Sylvain Cremers, hautbois solo de l’Orchestre philharmonique de Liège et l’excellente pianiste Geneviève Pirotte. Je me ferai un vrai plaisir de commenter ce concert consacré à la sonate de Jean-Sébastien Bach BWV 1030. Compte tenu de la qualité exceptionnelle des interprètes, ce devrait être l’un des moments forts de notre saison.

    Affiche miniature 23112011.jpg




    Sylvain Cremers est diplômé du Conservatoire royal de Liège. Il a enseigné successivement à l'Académie de Musique de la Communauté Germanophone de Belgique, à l'Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie de Namur, au Conservatoire royal de Bruxelles et est actuellement professeur au Conservatoire Royal e Mons et à l'IMEY (Institut Eugène Ysaye à Bruxelles). Sylvain Cremers est également 1er hautbois-solo à l'Orchestre Philharmonique de Liège et de la Communauté Wallonie Bruxelles. Sa réputation dépasse de loin les frontières de la Belgique et il est régulièrement demandé pour des concerts  et des master classes à l’étranger.

    Geneviève Pirotte, quant à elle, est diplômée des Conservatoires Royaux de Liège et de Bruxelles. Elle enseigne le piano aux académies de musique de Woluwé Saint Pierre et de Ciney. Depuis 2004, Geneviève Pirotte assure la charge de professeur de piano « chanteurs » au Conservatoire royal de Bruxelles. Elle accompagne Sylvain Cremers depuis de nombreuses années et, ensembles, ils forment un véritable duo de musique de chambre ou chaque instrument se trouve sur pied d’égalité.

    Il n’est pas courant d’entendre des récitals de hautbois. Si on connaît bien ses capacités à sortir de la masse orchestrale pour nous séduire et nous émouvoir, si on le trouve naturellement au sein de formations d’instruments à vent, on le connaît beaucoup moins en tant que soliste principal. Et pourtant, plusieurs concertos baroques illustrent parfaitement sa palette sonore. Plus tard, Richard Strauss lui consacrera l’une de ses plus belles pièces. L’instrument, au timbre particulièrement séduisant, se prête à merveille à la transcription des sonates pour flûte et basse continue de Bach. C’est l’une des plus belles qu’ont choisis nos invités, pleine de lyrisme et d’émotion.

    Bach, Cremers, Pirotte, Hautbois, U3A, Concert commenté




    Car la musique de chambre de Bach est une belle démonstration de la polyvalence de son langage. Moins austères que les préludes et fugues et que la musique religieuse, elle laisse transparaître la maîtrise complète du jeu polyphonique renvoyant les thèmes et les motifs d’un instrument à l’autre avec une aisance déconcertante. Mais elle est aussi moderne pour l’époque et annonce quoiqu’on veuille dire les compositions de ses propres fils. C’est dire qu’il y a déjà dans cette musique beaucoup d’éléments de ce que C. P. E. Bach nommera « l’Empfinsamkeit » (sensibilité), cette nouvelle sensibilité recherchant l’émotion dans le lyrisme, les ruptures, les nuances de dynamique et les modulations audacieuses. A la fois simplification du discours et approfondissement de l’émotion individuelle, ce style qu’on qualifie aujourd’hui de galant est clairement annoncé par le père Bach et contient le germe du « Sturm und Drang » puis du véritable romantisme… Une bonne manière de constater qu’en musique les styles naissent des semences posées parfois bien longtemps auparavant… !

    Bach, Cremers, Pirotte, Hautbois, U3A, Concert commenté

    Sylvain Cremers et Geneviève Pirotte lors de leur premier passage à l'U3A en mars 2008.



    Vous l’aurez compris, voilà un concert à ne pas manquer et je vous attends nombreux pour partager une heure de musique exceptionnelle.

    Lien permanent Catégories : Concerts U3A 0 commentaire