jmomusique - Page 3

  • Mode été



    Comme chaque année à pareille époque, le blog se met lui aussi en vacances. Et si ce ne sont pas encore les vrais congés, on sent poindre tout doucement un air d’été. Vous aussi d’ailleurs, chers lecteurs, vous vous faites plus rares sur le blog. La fréquentation est en baisse de manière significative depuis presque deux semaines déjà… quoi de plus normal au moment où les activités extérieures et les voyages intérieurs et extérieurs prennent le pas sur le quotidien de l’année.

    Mais se mettre en mode été ne veut pas dire absence de billets, bien au contraire. Certes, ils seront plus courts, parfois plus espacés, ils seront aussi de simples correspondances entre les arts ou des billets d’humeur, j’en ai quelques uns en réserve, parfois des citations ou des extraits de musique… peu de textes longs et approfondis… si ce n’est l’une ou l’autre republication de billets déjà anciens et un peu oubliés. Et puis… je ne sais pas encore… on verra bien !

    Mais avant cela, il me faut encore publier les nouveaux agendas pour la saison 2012-13 que certains d’entre vous me réclament depuis longtemps déjà. Ils seront en ligne avant la fin de cette semaine si tout va bien et vous pourrez, les plus prévoyants d’entre vous, déjà réserver les dates des conférences, concerts commentés et autres séminaires et cours que vous ne voulez pas rater.

    Votre fidélité aux diverses manifestations où je suis impliqué me touche énormément et m’encourage à poursuivre toujours le même but, partager avec passion une attitude face à la musique, à l’art, à l’être humain qui cherche non pas l’érudition gratuite et sèche, mais le ressenti, la tolérance et l’ouverture d’esprit. L’art est le reflet de nous-mêmes et pour en saisir l’essence, il nous faut aller vers l’autre, l’artiste, certes, son œuvre, bien sûr, mais aussi et surtout vers celui qui est notre semblable et qui pourtant peut être si différent. Car je suis persuadé que l’art peut nous rendre meilleur.

    Votre présence massive sur le blog révèle que même par l’écrit et le web, il est tout à fait possible de transmettre, du moins en partie, ces idées là. Dans le courant de ce mois-ci, le compteur de visites va dépasser le million de visiteurs… ! Je ne l’aurais jamais cru il y a quatre ans et demi lorsque j’ai commencé cette aventure. Si le nombre de visiteur n’est pas ma préoccupation première et si je suis conscient de l’approximation de ces chiffres, je suis tout de même très heureux de ce résultat prouvant que les lecteurs de nombreux pays trouvent, au moins en partie, du plaisir à lire mes billets. Phénomène étrange sur lequel je n’aurais jamais parié au début du blog, les billets les plus personnels sont les plus lus. Je m’en réjouis. Souci de l’être humain pour l’être humain… formidable pari sur l’humanité du monde.

    Enfin, et c’est peut-être là l’essentiel, cet exercice continu du billet presque quotidien m’a appris une nouvelle discipline. Je n’ai jamais eu de vrai problème avec l’abondance de travail, vous le savez, mais écrire un blog régulier demande un exercice d’imagination (que vais-je écrire ?), de sélection du sujet (est-ce un sujet adapté à l’esprit du blog ? au moment de publication ?), de complexité du sujet en phase avec ce qu’un blog peut proposer, d’opportunité,… et surtout d’esprit de synthèse qui ne m’est pas toujours naturel… Bref, avec le blog, je travaille sur moi-même et j’en retire de nombreuses leçons… d’humilité…

    J’emploie ce terme après l'avoir lu chez Xavier Parent, sur son formidable blog, et apprécié cette manière d’approcher le mot vers laquelle j’ai envie de tendre. Je me permets de le citer :

    « Le mot humilité prend sa racine dans le mot humus (terre). Cela veut dire que l'homme humble a les pieds sur terre, il a une conscience profonde de sa juste place au milieu des autres et de l'univers, il sait que tout ne dépend pas de lui et qu'il doit aussi compter sur les autres. L'humilité est à l'opposé de l'orgueil, de l'arrogance, de l'égocentrisme, du narcissisme. L'humilité consiste toujours à donner une place à l'autre, à l'Autre. C'est le contraire de l'autosuffisance. »  (Xavier Parent)

    … Je cherche de tout cœur à y parvenir un tout petit peu mieux chaque jour… Mais c’est l’affaire d’une vie… au moins!

    Lien permanent Catégories : Actualité, Général 2 commentaires