orw - Page 3

  • Liège...En plein air!

     

    Je ne voudrais pas avoir l’air d’être trop chauvin, c’est une « qualité » dont je ne raffole pas chez les autres, mais on vous le dira : un liégeois est un liégeois ! Ceux qui nous ont fait l'honneur de visiter notre ville l'auront à coup sûr remarqué, il y règne une ambiance unique et chaleureuse... un peu méridionale! Et si nous n’avons pas toujours de bonnes raisons de nous réjouir, il y a des moments où l’on se dit qu’on a la chance de vivre dans une métropole en pleine métamorphose et c'est bien le cas à Liège. Et puis, les villes que traversent un fleuve et qui possèdent une université sont souvent riches de culture, de jeunesse et de convivialité. Je crois d’ailleurs, l’ayant souvent dit et redit, c’est aujourd’hui une presque banalité, que le salut de Liège viendra de la culture, de la technologie et du tourisme. Une ballade dans la ville actuelle semble en témoigner avec force.

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    La Belle liégeoise, la nouvelle passerelle qui enjambe la Meuse.

     

    Liège, une ville moyenne de 200.000 habitants (plus de 700.000 avec l'agglomération), est positionnée idéalement au carrefour de l’Europe. À 25 km de Maastricht, à 50 Km d’Aix-la-Chapelle et à 100 km de Bruxelles. Très proche culturellement de la France avec qui elle noue de grandes sympathies, elle fête le 14 juillet avec panache, elle a cependant gardé quelque chose de son esprit principautaire et possède un patrimoine historique et monumental d’une considérable richesse. Au moment où les traditionnels revenus de la région, les mines de charbon, l’armurerie et la sidérurgie, s’épuisent, c’est par le développement intensif de ses infrastructures routières, portuaires, aériennes et ferroviaires, que Liège s’est hissée parmi les plus grands sites intermodaux du marché de la distribution, devenant un pôle d’expertise pour la distribution, le transport, l’exportation et le commerce international.

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    Une partie de la ville vue de la Citadelle

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    La nouvelle gare des Guillemins au moment de son inauguration en septembre 2009.

    La rénovation du patrimoine existant (La Place Saint-Lambert, Musée Curtius, Opéra royal de Wallonie, Salle philharmonique, le Théâtre de Liège, La Cité Miroir, La Boverie,…), son développement et sa mise en valeur, la création de nouveaux pôles technologiques et commerciaux (Aéroport de Liège, Port autonome, Médiacité, le Pôle image, Belle-Île, les Galeries Saint-Lambert,…) se complètent par les outils de communication les plus audacieux (la Gare TGV Calatrava, la nouvelle passerelle « La Belle liégeoise »,…). J’en passe et j’en oublie !

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    La Place Saint-Lambert, le Palais des Princes-Évêques et les piliers qui symbolisent ceux de l'ancienne cathédrale.

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    La Maison Curtius. Ensemble de musées d'art ancien, du verre, des armes,...

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    L'Opéra royal de Wallonie.

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    La Salle philharmonique, siège de l'Orchestre philharmonique de Liège.

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    Le Théâtre de Liège, dans l'ancien bâtiment de l'Émulation.

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

     La Cité Miroir, anciens Bains de la Sauvenière

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    Le narthex de l'Église Saint-Jacques. 

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    Rue des Mineurs en Hors-Château.

     

    Tout cela ne supprime pas de nombreux problèmes qui sont aussi ceux de toutes les grandes villes. Insécurité, drogue, pauvreté… et un taux de chômage encore beaucoup trop important sont les fléaux de la ville et de sa région, hélas !
    Malgré cela Liège montre un dynamisme et un redéploiement salvateur qui, à terme, devrait, on peut l’espérer, rejaillir sur la prospérité de la « Cité ardente ».

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    La Boverie entièrement restaurée.

    Pour les lecteurs qui ne sont pas liégeois, et vous êtes très nombreux, il faut savoir que la ville de Liège est souvent appelée la « Cité ardente ». Cette appellation tardive vient du titre d'un roman chevaleresque écrit par Henry Carton de Wiart édité en 1904. L’ouvrage raconte le sac de la ville de Liège par les troupes de Charles le Téméraire en 1468. À la suite de la tentative de capture, dans son campement installé sur les hauteurs de la ville, de Charles le Téméraire par Gossuin de Streel, Vincent de Bueren et les 600 Franchimontois (la fameuse Montagne de Bueren se souvient de ce fait historique majeur) venus d'une seigneurie voisine, Liège est entièrement pillée et brûlée à en novembre 1468. Seuls quelques monuments religieux sont épargnés. Quant au perron, symbole des libertés liégeoises, il est transféré à Bruges en guise d'humiliation. Qu’on se rassure, les liégeois retrouveront leur perron et une indépendance relative dès 1478, à la suite de la mort du Téméraire. L'appellation de « Cité ardente » n'est pas antérieure à la parution de ce roman.

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    Le Perron liégeois

    Ce week-end, c’est la fête en Cité ardente et cela faisait bien longtemps qu’on avait pas vu une telle liesse populaire. Ce n’est pas tous les jours qu’on inaugure une passerelle piétonne sur la Meuse et qu’elle s’inscrit dans un projet plus vaste qui relie la nouvelle gare des Guillemins à la Médiacité et au Parc de la Boverie. Après de nombreuses années de travaux, on voit enfin se dessiner de nouveaux paysages urbains. Et puis, le superbe musée de La Boverie, après avoir été restauré et développé de fond en comble a ouvert, jeudi, ses portes au public. Ce tout nouvel écrin abrite désormais les riches collections permanentes du musée des Beaux-Arts de la Ville de Liège et un tout nouvel espace destiné à accueillir des expositions temporaires multiples, qui seront autant d’expériences uniques pour le visiteur.

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    Le Parc de la Boverie avec en arrière plan le musée.

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    Les extensions en verre de La Boverie

    A la fois musée des Beaux-Arts et centre d’expositions de renommée internationale, La Boverie, accueille déjà, jusqu’au mois d’août prochain une exposition inédite intitulée En plein Air et organisée en collaboration avec Le Louvre, excusez du peu ! Superbement mise en scène et documentée, elle se propose d’exploiter, à travers des œuvres prestigieuses des grands peintres essentiellement français, les rapports entre l’homme et la promenade dans la nature. Elle est un judicieux contrepoint entre le Parc de la Boverie, écrin de verdure où les liégeois aiment se promener, et l’attrait des artistes pour ces scènes de genre où, au sein des parcs se déroule une bonne part de l’aventure des gens ordinaires… à voir et à ressentir absolument !

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    Francis Collignon, Réalité Cobra, 1951, oeuvre des collections permanentes figurant dans la salle consacrée au mouvement Cobra.

    Vous le lisez et la presse en a beaucoup parlé, il se passe beaucoup de choses à Liège. Le liégeois, lui a parfois dû être très patient. On se souvient bien des épisodes peu glorieux de la Place Saint-Lambert qui, pendant plus de 30 ans, est restée en travaux. Je n’évoquerai pas ici les aventures du tram… Mais cette patience commence à être récompensée et semble confirmer l’une des expressions liégeoises les plus savoureuses : « C'èst comme a Lîdje, après oûy, c'èst dmin » (C'est comme à Liège, après aujourd'hui, c'est demain) », ou, si vous préférez : « Chaque chose en son temps… car demain est un autre jour ».

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    La Belle Liégeoise et ses nouveaux panoramas sur le parc.

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    Et comme le soleil a lui-même décidé d’être aussi liégeois en ce long week-end, rendant ainsi tout encore plus beau et lumineux, venez fêter les métamorphoses de Liège et de sa région en Cité ardente… vous n’en reviendrez pas !... Mais, comme dit justement Rita sur Facebook,… vous y reviendrez !

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    A.M. Grétry de dos, semblant regarder les métamorphoses de sa ville natale en fixant l'axe qui relie l'Opéra au Perron.

    liège,ville,la boverie,culture,wallonie,métropole,musée,salle philharmonique,orw,oprl

    Soir sur le Pont Atlas V

    Lien permanent Catégories : Actualité, Général 0 commentaire