agneau mystique

  • Closer to Van Eyck



    Xavier Parent vous en a parlé récemment sur son blog, le journal télévisé de la RTBF en a même fait, une fois n’est pas coutume, un titre de son édition de dimanche, le célèbre Agneau mystique des frères Van Eyck, conservé à la cathédrale de Gand, peut désormais être observé sous toutes ses coutures dans une qualité optimale sur un site internet « Closer to Van Eyck » .


     

    van eyck,agneau mystique,gand,closer to van eyck


     



    Et quand on parle de qualité supérieure, c’est vraiment le cas ici. Le polyptique a été photographié en très haute définition tant sur les panneaux extérieurs qu’extérieurs. Il suffit donc de cliquer sur les détails qui s’affichent sur votre écran pour agrandir l’image sans perdre la moindre qualité. On peut alors voir force détails que la contemplation de l’œuvre in situ ne permet pas. D’une part parce que le tableau est placé derrière des vitres de sécurité qui empêchent une approche du visiteur et d’autre part parce que la foule qui vient admirer le chef d’œuvre est si importante qu’on est toujours gêné dans notre contemplation par un visiteur qui se place entre nous et l’œuvre.

    van eyck,agneau mystique,gand,closer to van eyck

    Détail de la ville qui se trouve en haut à gauche du panneau de l'Adoration de l'Agneau.



    Les spécialistes qui ont imaginé cette visite de l’Agneau mystique ne cachent pas leurs espoirs face à cet immense travail de photographie et de numérisation. Ils espèrent que des historiens de l’art, des spécialistes et des scientifiques pourront travailler plus facilement sur les nombreux mystères qui sont encore liés à l’œuvre. Identifier les plantes, les arbres et les fleurs, situer les villages, examiner les esquisses préalables, analyser les craquelures des vernis, déterminer la symbolique qui se cache dans des détails à peine visibles, voilà des enjeux essentiels qui peuvent nous permettre de mieux comprendre le sens de l’œuvre. Mais l’enjeu se situe aussi au niveau de l’attribution des peintres. On sait depuis toujours que l’œuvre n’est pas le résultat du seul travail de Hubert et Jean Van Eyck, mais d’un travail collectif lié à l’atelier des deux frères. Alors qui a peint quoi ? Voilà l’une des questions les plus répandues actuellement… Même si je vous avoue qu’elle ne me perturbe pas outre mesure.

    van eyck,agneau mystique,gand,closer to van eyck

    Détail d'un personnage et de la végétation qui se trouvent en haut à gauche du panneau de l'Adoration de l'Agneau.



    Désormais, donc, la contemplation peut se faire de chez soi et dans les meilleures qualités. Et s’il est évident que rien ne remplacera jamais la présence réelle de l’œuvre (de la même manière que l’enregistrement ne remplacera jamais le concert), cette approche numérique est vraiment exceptionnelle. On y passerait des heures à voyager dans l’extraordinaire flore des tableaux, dans le détail des vêtements des personnages, dans l’examen des villages représentés en arrière plan, dans les représentations des pierres et des rochers, dans le détail de l’Agneau lui-même… Quel émerveillement !

    Vous le savez, il y a bien longtemps que je vous avais fait part de mon émoi en visitant ce tableau à Gand (vous pourrez relire ci billet ICI )… Et bien cette visite virtuelle renforce encore ce sentiment. C’est tout simplement bouleversant !

    Lien permanent Catégories : Arts 0 commentaire