amsterdam

  • Professionnalisme



    Voici une vidéo exceptionnelle que m'a très gentiment envoyée Madame Rubens de Hasselt où je donnais une conférence hier après-midi. Elle illustre bien que les artistes sont des êtres humains comme les autres… à qui il arrive de se tromper, d’oublier certaines choses, mais qui finissent, eux aussi, par retomber sur leurs pattes.

    L’aventure qui est arrivée à la grande pianiste Maria Joao Pires mérite qu’on s’y arrête quelques minutes.



    Pour ceux qui ne comprennent pas l’anglais et ne lisent pas le néerlandais, voici quelques mots d’explication. Le chef d'orchestre Riccardo Chailly explique à Frank Scheffers, auteur d'un petit film musical la tension qui se trouve dans le premier mouvement du concerto en ré mineur de Mozart qu'il doit interpréter lors d’un concert de midi à Amsterdam avec l’orchestre du Concertgebouw et la fameuse pianiste Maria Joao Pires. Mais très vite, la célèbre pianiste est surprise du fait que l’introduction orchestrale du concerto de Mozart qu’elle doit interpréter soit celle du concerto n°20 en ré mineur. Manifestement, elle en attendait et avait préparé un autre. Du coup, la surprise est totale et la soliste ne peut que paniquer en prenant sa tête entre les mains et en se demandant ce qui va bien pouvoir se passer.

    C’est sans compter sur l’exceptionnel sang-froid du chef d’orchestre qui, tout en continuant à diriger son orchestre, parle à la pianiste désorientée et la rassure en lui rappelant que ce concerto en ré mineur, elle l’avait joué la saison précédente et que même sans préparation, elle serait capable de le rejouer de mémoire.

    Et c’est exactement ce qui se passe. Maria Joao Pires se concentre sur la musique et entre au bon moment, se débarrasse de toute sa tension nerveuse et joue avec une clarté remarquable le concerto imprévu... sans la moindre faute jusqu'à la fin. Quel aplomb ! Quel extraordinaire professionnalisme ! Et quelle mémoire, de restituer un concerto, certes très célèbre et au programme de tous les pianistes, en ne l’ayant plus travaillé depuis bien longtemps!

    Quand la musique vous habite, quand elle fait partie de vous, quand vous êtes la musique, alors rien n’est impossible ! Formidable d’humanité, de sang-froid et de génie !

    Lien permanent Catégories : Musique, Sourions un peu! 6 commentaires