au quotidien

  • Mauvaises et bonnes nouvelles

    Commençons par la mauvaise nouvelle…. !

     Le Professeur René Lambotte nous a quitté. Il était l'un des plus grands médecins liégeois du XXème siècle. Gynécologue de renommée internationale, il a oeuvré toute sa vie au le bien-être de la femme. Homme de grandes responsabilités au sein de l'ULg, il fut aussi un acteur essentiel dans l'installation du CHU au Sart Tilman. Profondément humain et toujours prêt à aider les êtres humains, René Lambotte a contribué à la légalisation de l'avortement.
    Grand humaniste, il était aussi un passionné d'histoire, d'art et surtout de musique. Abonné avec son épouse aux concerts de l'OPL depuis bien longtemps et présent lors d'un grand nombre de mes conférences, j'a i eu la chance d'un peu connaître ce grand homme. Je présente, au nom de toute la classe de musique de l'U3A, mes sincères condoléances à Madame son épouse, fidèle auditrice, et à toute sa famille.   

     

    Deux bonnes nouvelles maintenant…

     

    La R.T.B.F. me communique que le reportage que l’équipe du magazine « Au quotidien » est venu réaliser à l’Université du troisième âge lors de notre concert du 19 mars dernier sera diffusé le mardi 8 avril entre 18H30 et 19H15.


     

    rtbf-logo_miniature

     
    Si le sujet qui nous concerne n’occupe forcément pas toute l’émission, il pourra néanmoins constituer, je l’espère, un bon coup de publicité pour nos activités. Alors, n’hésitez pas à en faire part à vos amis et vos proches afin qu’ils puissent découvrir un secteur d’activités très dynamique et de qualité. 
     

    En préparation au prochain concert de l’U3A, Laurette Prête m’avait invité hier soir à venir écouter une répétition générale sous forme de petit concert chez des particuliers. Le public, une quinzaine de personnes invitées, a pu entendre en avant première les deux sonates que nous aurons la chance d’écouter le mercredi 23 avril.

     

    Beethoven sera au programme avec deux œuvres fort différentes. La première, la sonate en la majeur op. 2 n°2, doit encore beaucoup à Haydn. Fluidité, humour, émotion très proche du « Sturm und Drang » de « Papa Haydn » sont combinés avec déjà cette très forte personnalité si typique de Beethoven.


    Piano U3A

     

    La deuxième sonate du programme est la très célèbre sonate « Au clair de lune » en do dièse mineur op. 27 n°2. Toute sa difficulté réside dans le choix des atmosphères contrastées d’un mouvement à l’autre et des correspondances entre les tempi en progression depuis la funèbre rêverie initiale jusqu’au déchaînement final. C’est un tout autre Beethoven qu’on retrouve ici. Composée en 1801, cette sonate annonce clairement le romantisme et les grands éclats dramatiques des années d’après Heiligenstadt.

     

    Je vous reparlerai de ce concert dans un prochain message, mais déjà, réservez la date. Ce dernier concert s’annonce remarquable et viendra couronner notre saison des concerts de l’U3A.

     

    Lien permanent Catégories : Concerts U3A 1 commentaire