banque

  • Qui a compris ?

     

    N’étant pas un « foudre de guerre » en matière d’économie et de finance, je ne prétends pas avoir compris les subtilités boursières qui provoquent la crise importante que les banques subissent, et, en conséquence, toutes les implications économiques qui nous plongent dans un marasme important.

     

    Il doit sans doute s’agir des fondements même de notre système pour que tout le monde politique et financier tire des sonnettes d’alarme aussi faussement rassurantes qu’hypocritement fermes.


     

    Dollars euros



     

    Je me demande tout de même si nous ne sommes pas en train de tomber dans les travers d’une société qui, à force de ne raisonner qu’en termes de bénéfices financiers à court terme, est incapable de préparer des projets stables pour le futur. On a l’impression de plus en plus nette que le vrai pouvoir est détenu non pas par les banques et ses actionnaires, non pas par la politique (ça, on le savait déjà ; il suffit de constater que malgré l’absence de politique belge, le pays tourne toujours tant bien que mal !), mais par une force obscure qui travaille dans l’ombre et qui « spécule » (le mot est désormais vraiment à la mode) dans le but de créer des fortunes colossales et individuelles au détriment et au plus grand mépris de l’homme de la rue, le contribuable.


     

    Lehman Brothers



     

    Les interventions de G. Bush, de Nicolas Sarkozy ou de notre premier ministre national Yves Leterme sont plus inquiétantes encore. On a l’impression qu’ils veulent montrer une détermination et une « morale » (plus électorale que sincère sans doute) en assurant qu’on poursuivra les coupables de ces spéculations. Mon œil ! Ces gens sont intouchables car ce sont eux qui gouvernent réellement le monde. Nos représentants ne peuvent que subir les faits. Leur attitude consiste, à mon avis, à éviter un vent de panique au sein de la population.

     

    On affirme que les banques sont solvables…oui mais jusqu’à quand ? On affirme que même si l’impossible venait à se produire, des fonds spéciaux indemniseraient l’épargnant lésé. On se demande bien où ils iraient trouver des milliards d’euros alors qu’on n’en a déjà pas pour alléger les frais de plus en plus importants des ménages en matière de produits de première nécessité.


     

     Barrils de pétrole


     

    La situation est-elle aussi grave que les médias semblent nous l’indiquer ou s’agit-il encore de détourner les regards des populations d’autre chose en les inquiétant sur leur existence même (on sait que les USA sont des spécialistes pour laisser vivre la population dans la terreur constante de la guerre, du terrorisme, …) ? Difficile de savoir où se trouve une vérité correcte (car en cette matière, il y en a plusieurs !). On a cependant l’impression ces derniers temps que rien ne va plus, que nous sommes au bord du gouffre, alors pour reprendre avec ironie le slogan de la loterie nationale : « Tombera ? Tombera pas …le rêve occidental ? »

    Lien permanent Catégories : Actualité 0 commentaire