basilique

  • Instant choisi (3)



    Difficile d’imaginer qu’un petit village au nord-est de Maastricht dans le Limbourg hollandais, à un jet de pierre de Liège, Meerssen, ait été par le passé un centre  historique exceptionnel qui a laissé comme seules traces une immense et magnifique basilique gothique en totale disproportion avec la petite localité qui l’accueille. C’est sous le charme étrange de ce lieu que, sur les conseils d’une collègue, nous avons passé le premier dimanche après-midi automnal et venteux de la saison.

    meerssen,pays-bas,basilique,leopoldskerkjes,limbourg



    Peut-être que les plus pointus en matières historiques reconnaitront dans le nom de ce village celui du Traité de Meerssen qui fut conclu en 870 entre Charles le Chauve et Louis le Germanique et consacre le partage de la Lotharingie, le royaume de leur neveu Lothaire II. Il faut dire que l’Époque carolingienne a fait de cette région un centre très important. En y établissant un Palatinat et en y faisant construire une chapelle. Ce Palatinat se voulait une réplique de celui d’Aix-la-Chapelle. Ces deux Palatinats dominaient l’Europe occidentale d’alors. Les rois Carolingiens, successeurs héréditaires du célèbre empereur Charlemagne firent du Palatinat de Meerssen leur lieu de résidence permanent.

    meerssen,pays-bas,basilique,leopoldskerkjes,limbourg



    En 928, le roi allemand Henri l’Oiseleur offrit en dot le palatinat de Meerssen à sa fille Gerberga à l’occasion de ses noces avec Gislebert de Lotharingie. A la suite du décès de Gislebert, elle se remaria avec le roi de France Louis IV d'Outremer. De nouveau veuve en 954, Gerberga fit don du Palatinat de Meerssen, en 968, à l’abbaye bénédictine de Reims. Jusqu’en 1134 des chanoines locaux administrèrent les lieux, puis ils furent remplacés par de moines venus de Reims.

    meerssen,pays-bas,basilique,leopoldskerkjes,limbourg



    Agrandie dans un premier temps dans le style roman, la chapelle du Palatinat accueillait moines et paroissiens. En 1320 à la suite de profonds désaccords entre le clergé et les villageois, un chœur gothique réservé aux moines fut aménagé dans l’église. Plus tard l’ensemble de l’église fut reconstruit en style gothique. De nos jours, l’église devenue Basilique du Saint-Sacrement de Meerssen est considérée comme l’un des plus beaux modèles d’architecture gothique aux Pays-Bas. Seul bémol au tableau, la basilique était fermée au public. Impossible de découvrir l’intérieur qui, selon les photos disponible sur internet, devrait, lui aussi, valoir le détour.

     

    meerssen,pays-bas,basilique,leopoldskerkjes,limbourg


    meerssen,pays-bas,basilique,leopoldskerkjes,limbourg

    Deux photos intérieures prises sur le site de la Basilique de Meerssen

     

    Mais le village comporte également d’autres curiosités de taille… qui nous ramènent aux premiers temps de la Belgique. Je rappelais, dans le billet récent consacré à l’origine de César Franck, que Guillaume 1er était, depuis 1814, le roi de l’actuelle Belgique. Cependant, en 1830, la représentation de l’opéra La Muette de Portici à Bruxelles ayant déclenché le processus qui allait conduire à l’indépendance de la Belgique changea la donne… et le sort du village de Meerssen.

    Léopold 1er fut couronné roi des belges en 1831. Le Limbourg fut contesté et le Léoplod considérait donc cette région comme le prolongement naturel de la Belgique. Ce n’est qu’en 1839 lorsqu’on fixa les frontières actuelles que Meerssen redevint hollandaise. Mais la présence belge avait laissé des traces architecturales.

    meerssen,pays-bas,basilique,leopoldskerkjes,limbourg



    La petite église ci-dessus, aujourd'hui reconvertie en salle d'exposition pour artistes locaux, a été construite pendant cette période, alors que le roi des belges désirait offrir aux protestants leur propre église dans les villages de la région (Meerssen, Beek, Gulpen et Heerlen). Il voulait ainsi mettre fin aux relations tendues entre les catholiques et les protestants. Ceux-ci, en effet, devaient, depuis la Réforme protestante, utiliser les mêmes églises que les catholiques. C’était le cas à Meerssen avec la basilique. Il y avait eu maintes et maintes fois des frictions entre les deux confessions. Cet acte de reconnaissance des protestants contribua à l’amour que les habitants des villages concernés vouaient au roi.tolérant. Ces quatre églises sont encore nommées aujourd’hui les « Leopoldskerkjes » (les petites églises de Léopold). L’église et l’orgue construit par Joseph Binvingnat restent un monument important de Meerssen.

    meerssen,pays-bas,basilique,leopoldskerkjes,limbourg



    Il restait à achever la visite par une promenade dans le magnifique petit parc où le calme règne et où l’on déambule en flânant autour de l’étang en admirant cygnes et canard, dans une nature verte et préservée...

    meerssen,pays-bas,basilique,leopoldskerkjes,limbourg

    meerssen,pays-bas,basilique,leopoldskerkjes,limbourg



    Une beauté tranquille à (re)découvrir…

    Lien permanent Catégories : Arts, Instants choisis 2 commentaires