bhv

  • BHV dites-vous?

     

     

     

    La Belgique est décidément un pays unique en son genre. Patrie du surréalisme, cela, on le savait déjà... mais pays qui est capable d'exister (si on peut dire), à travers vents et marées, sans une stabilité politique digne de ce nom, pays qui, au coeur même de l'Europe et européen convaincu depuis le fameux Traité de Rome en 1957, ne parvient pas à trouver un équilibre entre ses minuscules régions, pays où tout semble toujours plus ardu, compliqué et insoluble qu'ailleurs!

     

     

    Belgique, Palais royal.PNG


    Il n'y a qu'à observer d'un peu plus près les noms donnés aux surhommes chargés de tenter de mettre tout ce petit monde d'accord: démineur, informateur, préformateur, formateur, ... j'en passe et des meilleurs! Résultat, plus de deux mois que les belges se sont rendus aux urnes, ... toujours rien!


    Il faut dire que les enjeux sont de taille, puisqu'il s'agit ni plus ni moins de scinder la Belgique pour les uns, les plus riches, de préserver une unité financière pour les autres, les plus pauvres. Mais au-delà de cela, qu'est-ce que les belges ont encore en commun? On peut se le demander. Qu'on observe les résultats électoraux, les attitudes respectives des régions et des communautés ... Je ne jette la pierre à personne, vous le savez. Dans cette situation, chacun a ses responsabilités.


    J'ai déjà dit ici mon attachement à la diversité culturelle de la Belgique, à cette variété unique au monde, à ce surréalisme belge ... Mais il arrive un moment où on prend conscience qu'au-delà des frites, de la bière et du chocolat, il serait bon qu'autre chose soude encore le pays. Y a t-il encore une volonté du peuple belge de continuer la route dans l'unité. La séparation ne serait, finalement comme dans de nombreux cas individuels, qu'une affaire de gros sous? Les habitants, comme un couple usé par les rancoeurs, n'auraient-ils plus la moindre affection l'un pour l'autre? En ont-ils eu un jour? La Belgique ne relèverait t -elle que d'un simple découpage artificiel? Ce serait dommage! Comment le savoir? Un referendum! Voilà la solution, mais je crois qu'une clause de la constitution l'interdit

    (http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum#Belgique)

    ... nous voilà donc dans de beaux draps!


    Et même, si ce referendum avait lieu, qu'il confirmait ce que je crains, à savoir que les belges ne veulent plus vivre ensembles, vous imaginez le topo? On ne parvient pas à négocier les termes d'un gouvernement vidé de ses pouvoirs, alors, imaginez les négociations pour une séparation définitive en deux pays indépendants. Cela fait quarante ans qu'on discute de BHV et on ne trouve pas de solution ... alors la scission de la Belgique ... vous rigolez, ce n'est pas pour demain!

     

    059.JPG


    En attendant, qui prétend que nous, les belges, sommes les seuls à savoir de quoi il s'agit lorsqu'on évoque les trois lettres fatidiques B H V? Les parisiens savent bien de quoi il s'agit, c'est le Bazar de l'Hôtel de Ville, un magasin bien populaire que beaucoup fréquentent ... sans le moindre souci de institutionnel ou linguistique quelle chance ils ont, ces français!

     

    Lien permanent Catégories : Actualité 5 commentaires