camions

  • Sympas ?



    Je me souviens qu’il y avait, quand j’étais enfant une émission radiophonique animée par Max Meynier qui s’appelait « Les routiers sont sympas ». Depuis cette époque, j’ai toujours eu un sentiment d’admiration pour ces gens de la route qui sillonnent l’Europe de long en large. Et pour ne rien vous cacher, lorsque je prestais mon « service militaire » (il y en avait encore un à la fin des années 80) et que j’avais la chance, étant musicien, de bénéficier d’un statut privilégié, j’avais demandé à passer mon permis poids lourds. L’ayant obtenu après de nombreuses heures de « camion-école », de théorie et de mécanique élémentaire, j’ai pu rouler avec les vieux camions de l’armée belge, y compris avec les camions citernes et les semi-remorques. Mais voilà que je commence à vous raconter mes souvenirs de guerre (ceci n’étant qu’une expression, je n’ai pas connu la guerre !)… j’espère que ce n’est pas là le signe de l’âge !

    Plus sérieusement, si j’évoque cela, c’est parce que mon sentiment vis-à-vis de ces routiers a sensiblement changé depuis que je sillonne à mon tour les routes en voiture pour aller donner cours et conférences un peu partout. C’est l’actualité de ces derniers jours qui m’incite à évoquer ce sujet aujourd’hui. Hier, mardi, trois accidents impliquant des camions sur les autoroutes du royaume aux alentours de 17H et aujourd’hui, quatre accidents graves où les camions sont encore en cause immobilisent les principaux axes routiers. La semaine dernière, un camion sur le flanc, son chargement sur la route, … Et ceci n’est qu’anecdotique. Tous les jours offrent leur lot d’accidents.

    camions,autoroute,danger,circulation,accident



    En fait, je ne suis pas étonné. Le comportement de certains de ces routiers est littéralement criminel. Je crois même que certains font peur aux automobilistes par pur plaisir. N’avez-vous jamais été collé par un semi-remorque qui par temps de pluie vous fait des appels de phares pour vous signaler que vous ne roulez pas assez vite. Et bien moi, pas plus tard qu’hier, j’ai été pourchassé de la sorte sur une route reliant Hannut à Landen (afin d’éviter un accident de camion sur l’autoroute !). Il faisait complètement noir, sans éclairage public, il pleuvait fort, la route était étroite, la vitesse était limitée à 70 km/h, mon compteur indiquait que je roulais à 75 et ce routier me collait à moins d’un mètre en ne cessant de faire des appels de phares… pendant 10 km. Je vous avoue que je n’étais pas rassuré et que j’étais heureux de le voir bifurquer.

    camions,autoroute,danger,circulation,accident



    Observez leur ballet sur les autoroutes. Ils sont les rois de la route et se permettent tout. Que pouvez-vous faire, quand ils déboitent devant vous sans prévenir, quand ils roulent trop vite, quand ils prennent des risques inconsidérés ? Je ne suis certes pas un casse-cou, mais je ne suis pas non plus timoré. Je roule en respectant les limitations (le plus souvent) et essaie d’être prudent, mais franchement, lorsque j’observe ces comportements criminels, tous les jours, lorsque je pense aux quelques fois que j’ai été mis en danger par un routier au téléphone ou distrait, je frémis à l’idée de ce qui aurait pu arriver… comme cela arrive tous les jours.

    Et on aura beau dire qu’ils sont soumis à des cadences infernales, qu’ils sont sous pression, qu’ils sont sur la route tout le temps et que cela devient une routine et tout autre argument, ils se doivent d’être sobres, sérieux, concentrés, reposés et bienveillants. La masse du véhicule, l’état du chauffeur, la nature de son chargement, la fiabilité du camion lui-même sont déterminants. Il en va de la sécurité de tous les usagers.

    camions,autoroute,danger,circulation,accident



    Comprenez-moi bien, je ne généralise pas, il y a des professionnels de la route qui sont de vrais chauffeurs de poids lourds avec tout ce que cela implique de prudence, de respect, de courtoisie et d’efficacité. Les brebis galeuses sont une petite minorité... mais qui fait de grands dommages! Et puis les automobilistes sont d’ailleurs loin d'être en reste et leur comportement laisse à désirer bien plus souvent qu’à leur tour. Pourtant les statistiques sont là. Si les accidents impliquant des camions semblent globalement en baisse (source IBSR 2010), il y a ces derniers temps une recrudescence d’accidents qui ne doit pas laisser nous indifférents. Mais dans ces cas de figure, c’est l’automobiliste qui est la victime dans la plupart des cas. Il n’y a pas grand mystère à cela.

    camions,autoroute,danger,circulation,accident



    Alors, pour que nos routes puissent continuer à rester sûres et à laisser se côtoyer camions, voitures et motos de manière responsable et prudente, je vous en prie, messieurs les usagers, restez sympas ! Nous avons bien d'autres choses à faire que de perdre notre vie sur le bord de la route!

    Lien permanent Catégories : Actualité 0 commentaire