cantate bwv 57

  • Joyeux Noël

     

    Où que vous soyez, qui que vous soyez et quoi que vous pensiez, je vous souhaite de tout cœur, chers lecteurs, mes meilleurs vœux de Noël. 

    Noël partition et boules.jpg

     

    Que cette journée, symbolique du triomphe de la lumière sur les ténèbres et par extension de la vie sur la mort vous inspire amour, joie et bonheur… !


     

    1

     

    Air [Basse]

     

    Oboe I e Violino I all' unisono, Oboe II e Violino II all' unisono, Taille e Viola all' unisono, Organo, Continuo

     

    Selig ist der Mann, der die Anfechtung erduldet; 

    Heureux homme, celui qui supporte l'épreuve ; 

    denn, nachdem er bewähret ist, 

    sa valeur une fois reconnue, 

    wird er die Krone des Lebens empfahen. 

    il recevra la couronne de vie.

     

    2

     

    Récitatif [Soprano]

     

    Organo obligato e Continuo

     

    Ach! dieser süße Trost

    Ah ! Ce doux réconfort

    Erquickt auch mir mein Herz,

    Me rafraîchit même dans mon cœur,

    Das sonst in Ach und Schmerz

    Qui autrement trouve dans l'angoisse et la douleur

    Sein ewige Leiden findet

    Sa souffrance sans fin

    Und sich als wie ein Wurm in seinem Blute windet.

    Et se tord dans son propre sang comme un ver.

    Ich muss als wie ein Schaf

    Je dois vivre comme une brebis

    Bei tausend rauhen Wölfen leben;

    Au milieu d'un millier de loups cruels ;

    Ich bin ein recht verlassnes Lamm,

    Je suis vraiment un agneau perdu,

    Und muss mich ihrer Wut

    Et je dois endurer leur furie

    Und Grausamkeit ergeben.

    Et leur cruauté.

    Was Abeln dort betraf,

    Ce qui est arrivé à Abel là,

    Erpresset mir auch diese Tränenflut.

    M'arrache ce flot de larmes.

    Ach! Jesu, wüsst ich hier

    Ah ! Jésus, si je ne connaissais 

    Nicht Trost von dir,

    Aucun réconfort venant de toi,

    So müßte Mut und Herze brechen,

    Mon cœur et mon courage se briseraient,

    Und voller Trauren sprechen: 

    Et plein de chagrin diraient :

     

    3

     

    Air [Soprano]

     

    Violino I/II, Viola e Continuo

     

    Ich wünschte mir den Tod, den Tod,

    Je voudrais la mort sur moi, la mort,

    Wenn du, mein Jesu, mich nicht liebtest.

    Si toi, mon Jésus, ne m'aime pas.

    Ja wenn du mich annoch betrübtest,

    En effet quand tu me laisses triste

    So hätt ich mehr als Höllennot. 

    Je souffre plus que les tourments de l'enfer.

     

    4

     

    Récitatif (Dialogue) [Basse, Soprano]

     

    Continuo

     

    Bass:

    Ich reiche dir die Hand

    Je te tends la main,

    Und auch damit das Herze.

    Er aussi mon cœur.

     

    Sopran;

    Ach! süßes Liebespfand,

    Ah ! Doux gages d'amour,

    Du kannst die Feinde stürzen

    Tu peux détruire l'ennemi

    Und ihren Grimm verkürzen.

    Et réduire sa colère.

     

    5

     

    Air [Basse]

     

    Violino I/II, Viola, Continuo

     

    Ja, ja, ich kann die Feinde schlagen,

    Oui, oui, je peux frapper l'ennemi,

    Die dich nur stets bei mir verklagen,

    Dont tu te plains continuellement à moi,

    Drum fasse dich, bedrängter Geist.

    Donc ressaisis-toi, esprit oppressé.

    Bedrängter Geist, hör auf zu weinen,

    esprit oppressé, cesse de pleurer,

    Die Sonne wird noch helle scheinen,

    Le soleil brillera encore avec éclat,

    Die dir itzt Kummerwolken weist. 

    Qui te montre maintenant des nuages de chagrin.

     

    6

     

    Récitatif (Dialogue) [Basse, Soprano]

     

    Continuo

     

    Bass:

    In meiner Schoß liegt Ruh und Leben,

    En mon sein résident la paix et la vie,

    Dies will ich dir einst ewig geben.

    Que je te donnerai un jour pour toujours.

     

    Sopran:

    Ach! Jesu, wär ich schon bei dir,

    Ah ! Jésus, si j'étais déjà avec toi,

    Ach striche mir

    Ah, si le vent soufflait déjà 

    Der Wind schon über Gruft und Grab,

    Sur mon caveau et ma tombe,

    So könnt ich alle Not besiegen.

    Alors je vaincrais toutes mes souffrances.

    Wohl denen, die im Sarge liegen

    Heureux sont ceux qui sont étendus dans la tombe,

    Und auf den Schall der Engel hofften!

    Et attendent l'appel des anges !

    Ach! Jesu, mache mir doch nur,

    Ah ! Jésus, ouvre seulement pour moi,

    Wie Stephano, den Himmel offen!

    Comme pour Étienne, le ciel !

    Mein Herz ist schon bereit,

    Mon cœur est déjà prêt

    Zu dir hinaufzusteigen.

    À monter vers toi,

    Komm, komm, vergnügte Zeit!

    Viens, viens, ô heure agréable !

    Du magst mir Gruft und Grab

    Tu peux me montrer le cercueil et la tombe

    Und meinen Jesum zeigen.

    Et mon Jésus.

     

    7

     

    Air [Soprano]

     

    Violino solo, Continuo

     

    Ich ende behände mein irdisches Leben,

    Je finis vite ma vie terrestre,

    Mit Freuden zu scheiden verlang ich itzt eben.

    Avec joie même j'ai envie de partir.

    Mein Heiland, ich sterbe mit höchster Begier,

    Mon Sauveur, je meurs avec la plus grande envie,

    Hier hast du die Seele, was schenkest du mir? 

    Ici tu as mon âme, que me donneras-tu ?

     

    8

     

    Choral [S, A, T, B]

     

    Oboe I e Violino I col Soprano, Oboe II e Violino II coll'Alto, Taille e Viola col Tenore, Continuo

     

    Richte dich, Liebste, nach meinem Gefallen und gläube

    Dirige-toi, très cher, en suivant ma volonté et crois

    Dass ich dein Seelenfreund immer und ewig verbleibe,

    Que je resterai l'ami de ton âme pour toujours,

    Der dich ergötzt

    Qui te réjouis

    Und in den Himmel versetzt

    Et te place au ciel

    Aus dem gemarterten Leibe. 

    Hors de ton corps torturé.

    Lien permanent Catégories : Actualité, Musique 0 commentaire