chantal bietlot

  • Chantal Bietlot

     

    Les amateurs de peinture et de musique ne doivent pas manquer l’exposition de l’artiste peintre Chantal Bietlot qui se tiendra du 13 au 24 mars à la Chapelle des Sépulcrines à Visé.

     

    Le titre donné par l’artiste la manifestation est éloquent : « 10 ans de Rythmes et de Passions ». En effet, madame Bietlot est très sensible à l’art musical. Ses œuvres sont en rapport avec l’émotion que lui procure l’audition des œuvres des grands compositeurs. Laissons parler l’artiste : « Voici déjà quelques années que la musique me permet de peindre des toiles abstraites et d’exprimer les sentiments les plus profonds…Chacune de mes oeuvres est intimement liée à une composition musicale. J'entends la musique et transcris sur la toile une résonance intérieure en utilisant les correspondances universelles entre couleurs, sons et émotions. Par son essence immatérielle, la musique me permet l’accès à mon univers de rêves et de sentiments. C’est par la musique, ses rythmes, ses constructions et ses répétitions que je parviens à m’émanciper de la figuration et des emprunts à la nature. J'explore le répertoire de la musique classique, instrumentale et lyrique, de la période baroque à la musique du XXème siècle en passant par la période romantique. ».

    Bietlot Moment musical 342 Prelude Or du Rhin

    Moment musical "342" Wagner, Prélude de l'Or du Rhin   

    Les notions essentielles de son art pictural sont condensées dans ces quelques mots. La peinture abstraite est en effet l’élément principal de son expression. Entre abstraction lyrique (usage des courbes sinueuses) et géométrique (droites et lignes), les toiles peuvent surprendre. Un savant mélange de sobriété formelle et de générosité des couleurs fait de ses toiles la représentation d’un monde étrange et personnel. L’équilibre des compositions est souvent stupéfiant et la technique totalement maîtrisée. On pourrait en rester là et admirer ses toiles sans rien y chercher d’autre.

    Schumann symphonie Rhénane

    Moment musical "329", Schumann, Symphonie n°3 "Rhénane"

    Pourtant, la démarche artistique, à défaut d’être unique en son genre (Kandinsky, Klee), est importante pour accéder à l’émotion formidable qui anime ses toiles. J’ai déjà évoqué dans d’autres messages mes convictions en matière de correspondance des arts. Je crois profondément à la proximité des émotions artistiques de tous les genres. Manifestement, notre peintre vit la musique par des couleurs et des signes. Nous savons tous qu’Olivier Messiaen voyait la couleur des sons et qu’Alexandre Scriabine rêvait de créer le clavier à lumière capable de réaliser la jonction entre les sons et la couleur.

     

    Les premières sensations musicales perçues, l’artiste ressent le besoin de les approfondir par la connaissance des circonstances de composition de l’œuvre, la biographie et l’analyse de son contenu rhétorique. Ces éléments semblent alors créer de nouvelles émotions que se traduisent par ces fameuses représentations graphiques. Petit à petit, la toile définitive prend forme à travers les esquisses pour se réaliser pleinement en une synthèse qui traduit l’assimilation et l’interprétation du compositeur. Vous trouverez la démarche détaillée sur le site : http://www.chantal-bietlot.com/

         Bietlot PetrouchkaBeethoven Symphonie n 5 Bietlot
    A gauche: Stravinsky, Petrouchka     A droite: Moment musical "314", Beethoven, Symphonie n°5
        

     

     

     

     

     

     

     

       

    Musique, émotion et abstraction sont donc les maîtres mots de la démarche de Chantal Bietlot. Pour notre plus grand bonheur, ces peintures sonores sont loin de l’intellectualisme stérile. C’est le mouvement de l’âme et une profonde sensibilité face à la diversité des émotions humaines exprimées par les compositeurs qui domine dans son art. A découvrir absolument… !


     

    Lien permanent Catégories : Arts 0 commentaire