concersion de saint paul

  • Bertholet Flémal

    Peut-être l’aurez-vous déjà vue, la gigantesque toile du peintre liégeois Bertholet Flémal, "La Conversion de Saint-Paul", a retrouvé pour quelques mois son emplacement originel dans la cathédrale de Liège, ancienne collégiale Saint-Paul. D'une hauteur de 4,64 mètres, la toile avait été saisie à la Révolution pour être transférée à Paris. La peinture est aujourd'hui conservée au musée des Augustins de Toulouse qui a accepté de la prêter le temps de l'exposition liégeoise consacrée à l’époque de Louis XIV au Trésor de la cathédrale de Liège. Cette toile représente en effet le chef-d'œuvre de Bertholet Flémal, grand maître de l'école de peinture liégeoise du XVIIe siècle, sur un thème des plus importants pour la collégiale puisqu’il met en scène le saint qui lui a donné son nom et dont le peintre était chanoine.

    M. Dartois, ciseleur de la cité de Liège, qui mourut en 1849,  décrivait le peintre liégeois ainsi dans ses notes:

     

    liège,cathédrale,bertholet flémal,concersion de saint paul

    Bertholet Flémal, Autoportrait, 1663 Huile sur toile  63 x 61 cm - Musée de l'Art wallon, Liège



    « Bertholet de Flémal, peintre d'un talent très-distingué, est né à Liège, rue des Tourneurs; Flémalle est une épithète qu'on lui a donné. Il a été appelé en France par Louis XIV qui l'a beaucoup employé; il était professeur de l'Académie royale de peinture et de sculpture de Paris (de S'-Luc). Les Français en 1794 ont emporté ses meilleurs ouvrages, entre autre le tableau du maître-autel de l'église collégiale Saint-Paul, qui représente la Conversion de St-Paul : ils ont aussi pris celui du maître-autel des Dominicains, représentant l'Assomption de la Vierge ; ce tableau, d'une très-grande dimension, avait été peint par lui et par Carlier, son élève; c'est un chef-d'œuvre d'un très-rare mérite.

    Il nous reste de Bertholet deux tableaux représentant l'Exaltation de la Croix; l'un se trouve dans l'église paroissiale Sainte-Croix, l'autre dans celle de Saint-Barthélemy. Il y a à Saint-Paul plusieurs tableaux de ce peintre, entre autres un représentant Saint-Charles Borromée priant Dieu pour qu'il fasse cesser la peste qui accablait ses diocésains, et un Crucifiement à Saint-Jean-Evangéliste. Ces deux tableaux nous ont été restitués en 1815 par les Français. Il y avait à S'-Paul, dans un petit autel, une assomption; sans avoir égard à son mérite, on l'a fait déguerpir pour y installer un Saint-Roch.

    Ce peintre a beaucoup étudié l'antique et les costumes ; il dessinait bien; ses compositions sont belles; sa manière de draper ses figures est noble et d'un beau choix. On a vendu ses tableaux sous le nom des plus célèbres peintres d’Italie, tels que Paul Véronèse, le Guerchin, etc. Maximilien, prince-évêque de Liège, pour récompenser ses talents, le fit chanoine de Saint-Paul. Il est mort, empoisonné par la marquise de Brinvilliers, l'an 1676. »

     

    BertholetFlemal-Conversion-Toulouse.jpg

     

    Bertholet Flémal, La Conversion de Saint-Paul, Huile sur toile, vers 1670, Musée des Augustins de Toulouse, actuellement visible à la Cathédrale de Liège dans le cadre de l'exposition "Au temps du Roi-Soleil" à Liège jusqu'au 21 janvier 2012.

     

     

    Retrouvez le parcours de Bertholet Flémal dans la chronique que lui a consacré Lily Portugaels pour la Libre Belgique en cliquant ici: Bertholet Flémal

    Lien permanent Catégories : Arts 0 commentaire