de abreu

  • A quatre mains !

     

    On connaît tous les œuvres célèbres pour piano à quatre mains. Elles donnent à l’instrument une dimension symphonique indéniable que les compositeurs ont cherché à exploiter au mieux. Mais on ne sait pas souvent que la guitare, cet instrument du voyageur, du solitaire, cette confidente de tous les instants peut, dans certains cas, rares il faut bien l’avouer, se prêter au jeu des quatre mains.

     

    Alors, pour commencer cette semaine par une séquence « bonne humeur », voici un document qui ne devrait pas vous démoraliser. Le duo de guitare Siqueira Lima est composé de deux virtuoses remarquables de l’instrument à six cordes. Cecilia Siqueira (Uruguay) et Fernando Lima (Brésil) ont formé leur duo en 2002 pour mettre en évidence le répertoire assez abondant pour deux guitares. Que ce soient des œuvres originales ou des transcriptions et arrangements, la formule, que j’ai pratiqué de nombreuses années d’ailleurs, permet d’envisager un répertoire allant des luthistes de l’ère élisabéthaine à nos jours. La formule du duo donne accès aux guitaristes à des œuvres réservées au piano et impossibles à jouer sur une seule guitare. C’est ainsi que des pans entiers de la musique espagnole de Manuel de Falla, Isaac Albeniz ou Enrique Granados, qui ont essentiellement écrit pour le piano, sont jouables sur les guitares. Il ne s’agit pas simplement, dans les arrangements, de répartir les deux mains du pianiste sur l’une et l’autre guitare. Le travail d’aménagement est souvent bien plus subtil et réserve à chaque musicien une fonction équilibrée.


     

    Duo Siqueira Lima
     


     

    Toujours est-il que le duo en question a remporté de nombreux prix lors de concours internationaux et développent une carrière internationale. Les critiques sont unanimes pour célébrer la qualité de leur jeu, la vitalité du duo, son talent expressif indéniable et la sympathie des deux musiciens. Ils sont considérés, au Brésil, comme l’un des meilleurs ensembles de musique de chambre.

     

    Parmi les nombreux « bis » que le public leur demande, ils ont donc imaginé de jouer une seule guitare à quatre mains, ce qui n’est pas banal. Ils ont donc choisi de présenter le fameux Tico Tico du compositeur brésilien Zequinha de Abreu (1880-1935). Dans les années 2à et 30, cette Musique purement instrumentale connaît un succès considérable dans les cabarets de Sao Paulo et de Rio de Janeiro. Ce n’est qu’en 1942 qu’une version avec paroles, chantée par Ademilde Fonseca devient un vrai grand succès qui gagne la planète entière lorsque Walt Disney l’utilise dans son film « Saludos Amigos » et lorsque Carmen Miranda le chante dans le film célèbre « Copacabana » en 1947. Le morceau n’en est pas à son premier arrangement. Je dirais même qu’on l’a mis à toutes les sauces, il en existe une centaine (!), depuis la version de l’Orchestre Philharmonique de Berlin dirigé par Daniel Barenboim (à voir sur You Tube) jusqu’à la fumeuse Arielle Dombasle en passant par Dalida, les Andrews Sisters, Ray Conniff, André Verchuren (à l’accordéon), …


     

    Zequinha de Abreu

     Zequinha de Abreu


     

    Tico Tico


     

    Mais cela resterait au stade de l’anecdote si les virtuoses se contentaient de se partager les six cordes de l’instrument. Une part de l’extrait utilise  en effet cette répartition là. Mais, vous l’observerez, il arrive à de nombreuses reprises que la main gauche de l’un soit actionnée par la main droite de l’autre et vice versa, ce qui, on l’imagine clairement, est du grand art et de la superbe agilité. Mais ce n’est pas encore tout. Il arrive fréquemment que les jeux des deux musiciens s’imbriquent. L’un profitant des espaces laissés libre par l’autre pour s’y engouffrer et ajouter un contrepoint bienvenu… Vous ne m’avez pas suivi jusqu’au bout, alors regardez avec attention, écoutez avec vos oreilles largement ouvertes, contemplez cette aisance technique (c’est vraiment très difficile !) et admirez ce plaisir non dissimulé de faire de la belle musique, c’est tout simplement inouï !


     


     

     

    Un peu de soleil en provenance de Brésil. Nous en avons bien besoin. Bonne journée à tous !

    Lien permanent Catégories : Musique 0 commentaire