der rosenkavalier

  • Le Temps de la Rose...

     

    En étudiant le Chevalier à la rose de Richard Strauss, je prends toute la mesure de cette réflexion sur le temps… Non ! Der Rosenkavalier est loin d’être une simple comédie burlesque…, c’est un rêve dont le temps est l’acteur principal… sentiment de l’éphémère, nostalgie profonde du monde… 

     

    richard strauss,der rosenkavalier,opéra,hugo von hofmannstahl,temps,mélancolie,sehnsucht

     

     

    Le temps ne change rien aux choses.

    Le temps, c’est une chose étrange.

    Tant qu’on se laisse vivre, il ne signifie

    Absolument rien du tout. 

    Le temps est subtil comme un poison.

    Et puis, brusquement,

    On ne sent plus que lui.

    Il est tout autour de nous. Il est même en nous.

    Il ruisselle sur nos visages,

    Il ruisselle sur le miroir, 

    Même entre nous son onde coule encore.

    Il coule encore sans bruit, comme un sablier.

    Oh Quinquin ! Parfois je l’entends 

    Qui coule irrémédiablement.

    Parfois je me lève au milieu de la nuit

    Et j’arrête toutes les pendules, toutes !

    Pourtant, il ne faut pas le craindre ainsi,

    Le temps est comme nous, 

    Une œuvre de ce Seigneur qui nous a créés.

     

     

    La Maréchale, Der Rosenkavalier, fin de l’Acte 1

    Texte de Hugo von Hofmannstahl.

     

    Lien permanent Catégories : Arts, Général, Musique 1 commentaire