frites

  • La frite mélomane.

    Il y a des jours où la curiosité vous rend ridicule.

     

    Comme tout bon belge qui se respecte, je ne rechigne jamais à déguster des frites une fois par semaine, le vendredi, quand mon emploi du temps me le permet. C’est presque un rituel. Nous avons la chance d’avoir à proximité de notre habitation l’une des meilleures friteries de Liège. La foule ne s’y trompe pas. L’établissement ne désemplit pas. Il faut parfois faire la file pendant de longues minutes pour mériter le met tant convoité.

    frites 2

     

    Durant ces attentes affamées, je me suis aperçu, il y a bien longtemps déjà, que les petits diffuseurs encastrés dans le plafond diffusaient de la musique …classique ! J’ai entre autres identifié des sérénades pour vents de Mozart, des concertos pour clarinette de Crusell et d’autres œuvres de la fin du XVIIIème siècle.

    Mozart 2

      Un soir, n’y tenant plus, je me suis risqué à questionner le patron à propos de ses goûts musicaux. Croyant avoir devant moi le seul marchand de frites mélomane, je l’ai encouragé dans sa démarche musicale tout en lui glissant que j’aimais aussi beaucoup la musique. Je vous avoue que sa réaction m’a quelque peu déçu… 

    Il m’a expliqué avec beaucoup de sympathie qu’il ne connaissait ni n’aimait Mozart ou quelque autre compositeur, mais qu’il avait reçu il y a peu la visite d’un inspecteur de la SABAM qui l’avait menacé d’une amende s’il ne diffusait pas de la musique libre de droits d’auteur. C’est ce qui l’avait motivé dans le choix de sa discographie. Jugeant cependant que les clients attendaient plus calmement avec de la musique, il avait chargé un proche de se procurer la dite musique.

     

    Je n’ai pas posé d’autre question, j’ai pris mon colis et, rentré à la maison, j’ai raconté cette petite anecdote en dégustant ces frites … mélomanes.

    Lien permanent Catégories : Sourions un peu! 0 commentaire