fugue

  • Allo?!

     

    Qu'on le sache d'emblée, ce billet n'a rien à voir avec les frasques de Nabilla! Lorsque nous sommes dans une salle de spectacle et que le concert se déroule, nous sommes trop souvent exaspérés par un portable qui se met à sonner inopinément malgré les mises en garde des organisateurs qui ne manquent pourtant pas d'avertir le public  des désagréments provoqués par les sonneries intempestives. Cela n'empêche malheureusement tous les téléphones de sonner... un effet soit de la distraction, de l'incompréhension technique de l'appareil ou de la simple négligence. Le mieux, c'est quand la personne répond en plein concert par ces mots: "Je ne peux pas te parler maintenant je suis au concert"... si, si, cela arrive!   Il en va de même lors de conférences ou de cours... et c'est parfois pour moi, selon la sonnerie entendue, l'occasion de m'arrêter un instant et de transformer le désagrément en un jeu de mot ou une petite explication... didactique et souriante! Un thème classique, une chanson célèbre, un cri d'animal ou une simple sonnerie, voilà la plupart du temps les sons intempestifs entendus. En voici un qui devrait vous rappeler quelque chose:

     


     

    Si la disparition progressive des téléphones portables Nokia, jadis très populaires avant l'apparition des smartphones, sonne également le glas de leur légendaire sonnerie, peu de consommateurs savent, ce qui n’excuse rien, qu'elle utilise un thème que le patron de l’entreprise finlandaise, guitariste amateur aimait particulièrement. Anssi Vanjoki, vice président exécutif de Nokia, l'avait repéré en 1993 dans une valse pour guitare seule du grand compositeur espagnol Francisco Tarrega (1852-1909).


     

    Francisco_Tarrega_



    Après consultation de ses collaborateurs, il décida d’en faire le fameux Nokia Tune si célèbre désormais. Sachez donc que lorsque votre téléphone vous réclame avec cette sonnerie, vous écoutez de la guitare classique (bien transformée cependant).



     

     Tarrega Gran Vals

     

    Le thème dans la partition de F. Tarrega


     

    Nokia_tune Tarrega, Gran Vals

    Le Thème tel qu'il sonne sur les téléphones Nokia


    Mais l’aventure ne s’arrête pas là. Un compositeur et pianiste canadien, Vincent Lo, s’est servi du thème Nokia pour écrire une fugue pour piano dans le style de Bach. Elle se nomme la Fugue Nokia en sol majeur opus 31. Non, ce n’est pas une blague ! Cela mérite d’être écouté attentivement car la fugue respecte de manière bien efficace les grandes règles de l’écriture du contrepoint... Une bonne manière de récupérer une perturbation et de la transformer en un bon moment de pédagogie active! La voici:


     Vincent Lo, Fugue Nokia en sol majeur op.31


     

     

     

    Lien permanent Catégories : Musique 1 commentaire