geneviève carli

  • Journal du Festival (J+3)

    Perturbé par une longue panne des outils d'administrations des blogs de Skynet, je n'ai pas encore eu l'occasion de vous parler des derniers jours du Festival "Voyages d'été". Pourtant, la plupart des textes, à l'exception du dernier, sont prêts. Je vais donc les poster assez rapidement pour qui vous puissiez retrouver toutes les photos de cette merveilleuse semaine musicale. 

    Mais d'abord, voici le texte qui devait paraître samedi à propos des deux concerts de la journée de vendredi… qui valaient vraiment le déplacement!

    DSC_0905.JPG

     

    D'abord, un programme allemand tout romantique… et quel programme! Jugez vous-mêmes: Brahms, Première Sonate pour violoncelle et piano op.38, Schumann, Fantasiestücke op.73 et la fameuse Troisième Sonate de Beethoven op.69. … Et pour nous offrir ce merveilleux cadeau, deux musiciennes d'exception, Corinna Lardin au violoncelle et Emi Aomatsu au piano. 

    DSC_0911.JPG

    Je suis loin d'être le seul à avoir été très impressionné et bouleversé par la qualité et la chaleur des sonorités, la précision du jeu, la complicité parfaite des deux musiciennes dans un répertoire sublime, mais particulièrement dense. Mille bravos et merci! Je suis sûr que ce duo reviendra un jour nous pour nous emporter dans un autre voyage musical. 

     

    DSC_0910.JPG

     

     

    DSC_0913.JPG

     

     

    Après l'Allemagne romantique, la France! Les hasards de la Coupe du monde de football sont décidément étrange…

     

    DSC_0918.JPG

     

    Le concert du soir était entièrement basé sur la musique française. Natacha Kowalski (mezzo-soprano) et Geneviève Carli (piano) nous présentaient pour la première fois leur "Voyage en Orient". On sait la mode orientaliste des romantiques et impressionnistes français. Natacha me confiait sa passion pour Victor Hugo qui ne sera pas le dernier à évoquer les mystères et la sensualité fascinante de l'Orient.

     

    DSC_0923.JPG

     

    En commençant par le superbe cycle Shéhérazade de Maurice Ravel, le ton était donné. Voix superbe, magnifiquement nuancée et timbrée, Natacha montre d'emblée une exceptionnelle musicalité, cherchant les couleurs aussi la dimension instrumentale de la voix par sa fusion avec le délicat et sensuel piano de Geneviève qui suivait chaque inflexion. Après une très poétique Fille aux cheveux de lin de Claude Debussy au piano seul, la seconde partie du récital jouait sur des œuvres nettement moins connues.

     

    DSC_0925.JPG

     

    Mélodies de Félicien David, remplies de ces émotions romantiques, sublimes musiques d'un compositeur au destin étrange dont le sens mélodique exceptionnel mériterait plus de reconnaissance de la part des mélomanes. La soirée, orientale aussi dans la chaleur de la salle, se terminait par les superbes mélodies de Franck (L'Émir de Bengador), le très rare et magnifique Parfum exotique de Gustave Charpentier et les Adieux de l'Hôtesse arabe de Georges Bizet! Découvertes et superbe voyage en Orient! 

     

    DSC_0927.JPG

    Toutes les Photographies:  Armand Mafit

     

    Lien permanent Catégories : Festival Voyages d'été 0 commentaire