héliotrope

  • Quartetto non serioso

    Et comme d'habitude après les concerts de l'U3A, quelques photos souvenirs! Le Quatuor Héliotrope est vraiment fantastique, je vous l'avais dit il y a quelques jours. C'en était la confirmation mercredi soir. Le public s'est pressé nombreux pour venir écouter le spectacle décalé qu'il nous avait réservé.

     

    Héliotrope 20.10.10 021 [640x480].jpg


     

    Pierre Héneaux, Christian Gerstmans, Éric Gerstmans et Étienne Capelle sont de très grands musiciens qui, grâce à une complicité qui dure depuis plus de 25 ans, un sens exceptionnel de la musique de chambre et une expérience du répertoire entretenue par de nombreuses années au sein de l'Orchestre philharmonique de Liège, parviennent à soulever l'enthousiasme unanime du public.

     

    Avec trois fois rien, quelques accessoires comiques, un habillement fait tout simplement d'un très joli gilet fleuri et d'un noeud papillon coloré, ils s'assurent une image d'emblée sympathique et fantaisiste qui donne le ton juste de leur prestation.

     

    Héliotrope 20.10.10 045 [640x480].jpg

    Concert U3A Héliotrope 20102010 m.JPG

     

    Héliotrope 20.10.10 028 [640x480].jpg

     

     

     

     

    Mais le décor n'est rien sans la musique, car c'est bien de cela qu'il s'agit. Les grands classiques sont revus d'une manière désopilante. De la Petite musique de nuit de Mozart au Concerto pour piano de Tchaïkovski en passant par le célèbre Aria de Bach, bref des musiques reconnaissables par tous les auditeurs, tout s'enchaîne, se mélange, se transforme et... se déforme pour notre plus grand plaisir.

     

     

    Concert U3A Héliotrope 20102010 j.JPG

     


    L'hilarité du public, générée tant par les superbes arrangements pour quatuor à cordes de ces musiques aussi diverses que par l'aspect physique de ces  "pincent-sans-rire"...

     

    Mais nos quatre bonshommmes sont aussi de formidables acteurs, chanteurs, artistes saltimbanques... j'en passe! Ils sont capables de chanter le chant grégorien avec une véracité et une force incroyable (voix de basse, entre autre, tout à fait remarquable), ils interprètent avec une aisance déconcertante les polyphonies vocales les plus complexes, se mettent soudain à chanter un bon vieux rock ou du Music Hall américain (la voix d'Éric Gerstmans est d'une variété tant désopilante qu'efficace).

     

    Et sans broncher, sans avoir l'air d'y toucher, Christian Gerstmans se met à chanter les anciennes chansons françaises avec autant d'émotion que d'humour.

    Héliotrope 20.10.10 056 [640x480].jpg


     

    Tout cela s'intègre au sein de vastes constructions musicales dont une fugue, assez savante mais comique, sur des thèmes populaires liégeois et une véritable scène de théâtre résumant l'histoire de la musique de manière très personnelle en une vingtaine de minutes, pot-pourri intitulé "Du rien au Contempo-rien"!

     

    Héliotrope 20.10.10 054 [640x480].jpg


    Entre les scènes humoristiques, le quatuor se met alors à jouer des arrangements pour quatuor à cordes de standards du jazz et de la variété avec un plaisir non feint. Ce plaisir, il est d'autant plus appréciable qu'il est communicatif. Bilan final, une séance inaugurale de notre cinquième anniversaire qui aura ravi les petits et les grands. 


    Lien permanent Catégories : Concerts U3A 0 commentaire