kroll

  • Cri de détresse!

    "Autrefois, les peintres étaient fous et les acheteurs de tableaux intelligents. Aujourd'hui, les peintres sont intelligents et les acheteurs sont fous"(Giorgio de Chirico).

     

    -Le-cri-Edvard-Munch-.jpg

    "Le cri", Edvard Munch. © Image Globe


    "119,92 millions de dollars, c'est le montant record de la plus grosse vente aux enchères d'une oeuvre d'art qui s'est déroulée le 2 mai chez Sotheby's à New York. Les enchères très disputées entre sept acheteurs, ont duré seulement 12 minutes, se terminant par des applaudissements nourris de la salle archicomble.

    Ce pastel réalisé en 1895 par Edvard Munch et représentant un homme criant, les mains sur les oreilles, sur fond de ciel ensanglanté à Oslo, était la seule des quatre versions du "Cri" encore détenue par un particulier " (Le Vif.be, le 3 mai 2012).

    Il reste à souhaiter que les acquéreurs richissimes du tableau soient aussi des philanthropes... pour permettre à ce joyau de l'art occidental de voyager dans des expositions et être admiré par des millions de personnes.

    N'en déplaise aux amateurs, je pense que le patrimoine artistique MAJEUR (qui devrait être répertorié et défini par les plus grands spécialistes mondiaux des disciplines artistiques) ne devrait pas faire l'objet de ventes aux particuliers. Il n'est pas normal que par des richesses inimaginables, on puisse acheter et garder pour soi, enfermées dans un coffre-fort, à l'abri des regards et seulement comme une valeur refuge, un placement d'argent, ce que les artistes, par leurs oeuvres, ont voulu nous transmettre. C'est confisquer notre culture que de faire cela.

    Personne ne doute des moyens financiers immenses des émirs et rois des puissances pétrolières, mais décemment, peut-on vraiment tout acheter? ... Il faut croire que oui! Hélas!

    En tous cas, un qui ne rate pas une occasion de nous faire sourire en croisant les événements qui agitent nos esprits, c'est Pierre Kroll qui, par un raccourci exceptionnel de génie, parvient à associer la vente du "Cri", l'ironie qu'elle représente, l'essence expressive de l'oeuvre et le élections françaises qui désigneront demain un nouveau Président de la République...

    Kroll.jpg

    http://www.kroll.be/

     



    Lien permanent Catégories : Arts, Citations 0 commentaire