liège 2017

  • Exposition



    À l’heure où les autorités liégeoises et les organisateurs de la future (du moins je le souhaite de tout cœur) Exposition Internationale de Liège en 2017 cherchent à montrer les qualités de notre ville au Comité de sélection et au monde entier, une auditrice d’une de mes dernières conférences m’offrait un cadeau en forme de clin d’œil, certes, mais très intéressant : un Guide illustré de la ville de Liège, avec plan monumental, publié par la légendaire Librairie Bellens de Liège en collaboration avec les éditions Bertels de Bruxelles avant l’Exposition Internationale de… 1930 ! Car si on parle bien souvent de l’Exposition Universelle de 1905, on oublie trop souvent qu’en 1930, Liège était encore à l’affiche avec un événement international… L’occasion de pousser un petit cocorico et de montrer ma fierté d’être citoyen de la Cité Ardente à un moment où de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer un redressement trop lent de la Wallonie !

    Liège 2017, Exposition Internationale, 1930



    Car je crois qu’un des problèmes majeurs de notre ville et d’ailleurs de notre région toute entière réside dans le manque de confiance de ses habitants. Le liégeois, comme le soulignait avec pertinence Pierre Kroll, liégeois lui-même, sur la Première est, non pas un paresseux comme aimeraient le faire croire quelques esprits chagrins dans et en dehors de la Wallonie, mais un rouspéteur qui cache par une attitude trop souvent négative un manque évident de confiance en lui… un inexplicable complexe d’infériorité ! 

    Et il est temps que cela change, car la dynamique liégeoise est bonne et de nombreuses personnes rencontrées à travers la Belgique, tant du côté wallon que flamand, m’ont fait récemment part du ravissement que la métamorphose liégeoise leur inspirait. Et tous de souligner la position unique de Liège, au carrefour de l’Europe, ses infrastructures de plus en plus performantes (autoroutes, gare TGV, port et aéroport compétitifs,…), son Université, ses Hautes Écoles, ses Hôpitaux ultramodernes et ses atouts culturels indéniables dont l’OPRL de réputation mondiale, l’ORW dont la restauration du Théâtre est bientôt achevée , Le Théâtre de la Place qui gagnera bientôt ses nouvelles infrastructures à l'Émulation, Le Grand Curtius, et bien d'autres encore font partie.

    Alors, il est grand temps de forcer l’avenir par une attitude nouvelle, celle de l’exploitation de nos qualités pour la construction d’un avenir florissant et de cesser de regretter le passé en s’accrochant à d’obsolètes chimères. Attirer à Liège investisseurs et touristes, faire de notre ville un vrai pôle culturel et économique, voilà le grand défi qui attend les liégeois d'aujourd'hui et de demain. Si la tâche n'est pas aisée, il nous faut pourtant absolument oeuvrer pour que cet avenir soit à portée de main. L'Exposition 2017 s'inscrit  dans ce renouveau et chacun peut y apporter sa pierre en défendant la candidature. Bien au-delà des enjeux politiques particratiques, tous, d'ailleurs semblent avoir bien compris les enjeux, c'est tout l'essor de la ville qui en dépend. Ne passons pas à côté de cette occasion de refaire de Liège un centre européen incontournable.

    Voici, en guise d’encouragement, quelques paragraphes tirés de cet opuscule consacré à la présentation de Liège en vue de cette Exposition de 1930.

    liège 2017,exposition internationale,1930



    « Pour marquer d’un éclat tout particulier la célébration du Centenaire de l’Indépendance de la Belgique, la Ville de Liège organise – de mai à novembre, - une Exposition Internationale. Son programme comprend comme parties principales : les Sciences et leurs Applications, la Grande Industrie, l’Agriculture et l’Économie sociale. À quoi il faut ajouter les classes secondaires de l’Art Wallon Ancien, Civil et Religieux, de la Musique, des Sports, du Tourisme et les Attractions diverses complétant les manifestations de ce genre.

    Liège 2017, Exposition Internationale, 1930



    Elle est la première exposition internationale des sciences et de leur enseignement, illustrant éloquemment la parole du Roi Albert Ier : « C’est dans les laboratoires que s’élaborent les rudiments de l’industrie future ».

    Ainsi se dresse à Liège en une réalisation d’une parfaite réussite, le tableau gigantesque de toutes les recherches, de toutes les découvertes des sciences appliquées à l’industrie, dans ses méthodes de travail, d’enseignement et de réalisations techniques. Ajoutons que 75 Congrès – la plupart Internationaux, - ont leur siège à Liège, en en faisant le centre du plus formidable tournoi d’idées, de culture et de méthode.

    Liège 2017, Exposition Internationale, 1930



    L’Exposition se développe en deux secteurs. Le Secteur Nord, situé au bord même de la Meuse, au confluent de la Dérivation de l’Ourthe, bénéficie du cadre grandiose où le fleuve se déploie majestueusement, ayant quelque peu en aval, son énorme masse d’eau retenue par le nouveau barrage de Monsin, d’une chute d’eau de cinq mètres, le premier ouvrage de cette importance construit en Belgique.

    Liège 2017, Exposition Internationale, 1930



    Sur la rive droite, […] des avenues ont été traces entre des jardins les plus séduisants, précédant les constructions féériques de 37 grands Palais, de nombreux Pavillons et de constructions particulières. C’est ici que sont concentrées les plus importantes participations de l’Exposition. Au total, 140 000 mètres carrés de surface couverte […] Le Palais des Fêtes, à deux étages, où sont organisées les grandes manifestations, occupe 6000 mètres carrés.

    Liège 2017, Exposition Internationale, 1930



    Parmi les participations étrangères, il y a la France, avec son vaste Palais, et la Ville de Paris occupant l’élégant Pavillon de Bagatelle ; l’Italie, ayant une participation extrêmement brillante réunie en son grand Palais ; la Hollande, l’Espagne, le Japon, la Tchécoslovaquie, la Pologne, l’Égypte, la Suisse, le Grand-Duché du Luxembourg, chacun de ces pays ayant construit son pavillon particulier ; la Suède, la Roumanie, la Yougoslavie, la Grèce, l’Autriche, la Chine, le Maroc, le Brésil, le Venezuela, la Colombie, le Chili, le Pérou, etc. À côté de ces participations officielles, l’Angleterre, l’Allemagne et l’Amérique, sont représentés dans le Palais avec leurs productions les plus modernes.

    Liège 2017, Exposition Internationale, 1930

    Visitez le site de Fabrice Muller d'où ces images proviennent



    De nombreux pays ont organisé leurs jardins, dont l’ornementation naturelle est complétée par des fontaines lumineuses, combinant la féérie sans cesse renouvelée des jeux d’eau et de feux colorés. Une grande fontaine lumineuse est installée dans le lit même de la Meuse.

    liège 2017,exposition internationale,1930



    Sur la rive gauche, 15 hectares de jardins sont réservés au Parc des Attractions, comprenant les dernières nouveautés des amusements modernes ; au Stadium pouvant contenir 15 000 spectateurs, où se déroulent des courses de chars romains, des joutes sportives, etc. […]

    Un nouveau pont en béton armé, de 340 mètres de longueur, - le plus long pont de Belgique – enjambant successivement l’entrée du canal Liège-Maastricht, la Meuse et la Dérivation, assure la liaison entre les deux parties du secteur nord.

    Le Secteur Sud, superficie de 10 hectares, utilise les splendides Jardins d’Acclimatation et du Parc de la Boverie. Le décor naturel ajoute encore à la beauté des Pavillons qui se reflètent d’un côté dans les eaux de la Meuse, et de l’autre dans celles de la Dérivation.

    On y trouve le Pavillon de l’Enseignement de la Ville de Liège, à côté de la nouvelle Salle des Fêtes où s’organisent de belles manifestations artistiques. D’autre part, le Palais du Tourisme, le Palais de la Sylviculture, le Palais de la Ville de Liège, le Palais des Grandes Villes Belges (Bruxelles, Anvers et Gand), […]. Au Palais des Beaux-Arts sont réunies les pièces rares de la Section civile de l’Art Wallon Ancien d’avant 1830. La Section religieuse est installée non loin de là, dans la nouvelle église Saint-Vincent, construction en béton armé de style néo-byzantin d’une allure majestueuse audacieuse.

    Comme dépendances à l’Exposition, citons le Concours des Habitations à Bon Marché, qui a créé une notable partie du quartier de Tribouillet, sur les hauteurs du Thier-à-Liège ; et, à Cointe, la Plaine des Sports où se disputent les épreuves athlétiques comprises dans le copieux programme des fêtes dont nous épinglons le Cortège des vieilles Chansons, le Cortège des Drapeaux, les concerts de carillon et le Festival permanent de l’Exposition comprenant musique et chant ».







    Lien permanent Catégories : Actualité, Arts 0 commentaire