nattiez

  • L'anthropologue

    Nous avons perdu, ce 30 octobre dernier, l'un de nos plus illustres penseurs de la condition humaine et de son environnement. Le célèbre anthropologue français (né à Bruxelles), Claude Lévi-Strauss (1908-2009), s'est éteint à un âge mémorable. Il restera l'un des plus grands personnages des sciences humaines du XXème siècle et son ouvrage phare, Tristes Tropiques (1955) a permis à plusieurs génération de se rapprocher d'une science souvent considérée, à juste titre, comme très complexe.


     

    Levi Strauss Musicien


     

    Lévi-Strauss ne s'est pas occupé de musique d'une manière continue, mais quelques uns de ses écrits et de ses prises de positions parfois tranchées ont été récemment analysés par Jean-Jacques Nattiez dans son ouvrage "Lévi-Strauss musicien" publié chez Actes Sud. Hommage vibrant et critique à la fois, le livre se propose de cerner le rôle fondamental de la musique dans l'ensemble de l'édifice théorique et méthodologique construit par l'anthropologue. le bouquin n'est pas aisé à lire, mais il regorge de trésors et de pensées remarquables telles que celle que je vous livre ici. Elle correspond, vous le remarquerez, à de nombreuses réflexions que ce blog vous propose tout au long de l'année. Je ne pouvais donc me refuser le plaisir de lui rendre ce modeste hommage et lui dire simplement merci!

    « La musique et la mythologie sont des machines à supprimer le temps. Si bien qu’en écoutant la musique et pendant que nous l’écoutons, nous accédons à une sorte d’immortalité …Que la musique soit un langage, à la fois intelligible et intraduisible, fait de la musique elle-même le suprême mystère des sciences de l’homme, celui contre lequel elles butent et qui garde la clé de leur progrès ». Claude Lévi-Strauss, Le Cru et le Cuit.


     

    Claude-Levi-Strauss

     


    Lien permanent Catégories : Actualité 0 commentaire