rentree des classes

  • La rentrée

     

    La date du premier septembre est, pour la plupart d’entre nous, synonyme de reprise des activités. Au placard, les vacances, les farnientes et les horaires libres de toutes contraintes. Il faut désormais reprendre le collier. C’est tant mieux ! Et je crois d’ailleurs qu’une bonne majorité des gens, s’ils rechignent verbalement à reprendre leurs habitudes, trouve cela normal. Ceci dit, j’en connais qui ne vivent que dans l’espoir des vacances prochaines et qui, toute l’année, pestent en décomptant les jours de travail à effectuer avant les prochains repos.


     

    dictee



    Je ne suis pas de ceux-là, vous le savez. Je vois avec plaisir arriver cette nouvelle saison qui s’annonce passionnante. Je constate que les enfants non plus ne sont pas mécontents de retrouver leur école, leurs amis et leurs activités favorites. Si les deux mois de congé qu’ils viennent de vivre leur ont permis de penser à autre chose qu’à leurs études, il n’empêche que c’est long d’être privé de l’ambiance des classes et des récrés, des intrigues et des petits (ou grands !) secrets de tous les jours. Chloé, ma fille, qui est enfant unique (ce n’est pas un avantage, loin de là !) attend la rentrée des classes avec impatience. Et même si nous avons invité plusieurs amies à la maison durant l’été, l’ambiance de l’école, c’est sans doute encore plus fun ! 

    Et dire qu’en ce jour tant attendu par beaucoup d’enfant, cette Chloé doit encore patienter jusqu’à vendredi pour reprendre le chemin de l’athénée ! Alors elle se souvient qu’il y a juste un an, elle entrait pour la première fois dans l’enseignement secondaire. Elle était parmi les bleus, ceux dont les sentiments, oscillant entre la crainte de l’inconnu et la fierté de quitter l’école primaire, faisaient battre les cœurs bien plus fort que d’habitude. L’inconnu, dit-elle, ce n’est plus pour elle. Elle ne figure plus au sein des petits, alors, elle se sent la mission de les aider à trouver leurs marques dans leur nouvel univers. Quelle responsabilité… ! Mais c’est bien ! 

    En tant que parents, on ne peut que se réjouir de la reprise des activités des enfants. Nous avons toujours cette impression, fondée ou pas, que les vacances, trop longues, plongent notre jeunesse dans une torpeur agaçante (mais ils en ont sans doute besoin !). Il faut dire que notre fille arrive à l’âge critique de l’adolescence et que, rebelle, elle ne se laisse plus dompter (le mot est très mal choisi !) comme avant. Elle doit trouver de nouvelles marques et de nouvelles motivations pour continuer à être bien dans sa peau. Si les parents jouent là un rôle crucial, l’école, elle aussi doit contribuer cet équilibre C’est donc un triangle assez complexe que celui de la vie d’un adolescent. Les trois angles qui se relient inévitablement et absolument (l’enfant, l’école et les parents), doivent pouvoir se compléter, dialoguer, faire preuve de compréhension mutuelle, … bref, une alchimie qui se travaille tous les jours. 

    Voilà donc quelques réflexions toutes personnelles que je vous livre en vrac en ce jour de rentrée. …Et je ne résiste pas, une fois n’est pas coutume, de publier sur ce Blog deux photos de cette adolescente qui est ma fille et qui passe en une minute du sourire le plus éclatant à la moue la plus grincheuse (je ne vous parle pas souvent de ma famille !) et à qui je souhaite, en ce début d’année beaucoup de courage et de succès !


    Chloé ado 1


     

    Chloé ado 2

    Lien permanent Catégories : Actualité 0 commentaire