saison 201314

  • Les Orientales



    On découvrait avec la plus grande joie la nouvelle saison de l’Orchestre philharmonique royal de Liège samedi soir à la Salle philharmonique, l’occasion pour le directeur général, Jean-Pierre Rousseau, pour le directeur musical Christian Arming, pour l’équipe au grand complet et pour l’Orchestre de transporter le public venu nombreux vers un extraordinaire voyage au cœur des « Orients ». Au programme de la soirée, le premier mouvement de Shéhérazade de Rimski-Korsakov, l’Ouverture de l’Enlèvement au Sérail de Mozart et les Montaigus et les Capulets de la suite d’orchestre de Roméo et Juliette de Prokofiev. Un choix à la fois populaire et virtuose mettant en avant les qualités de l’orchestre et de son chef.

    oprl,saison 201314,orient



    Car un premier constat s’impose, l’orchestre se porte bien et les musiciens et le public ont adopté Christian Arming dont chaque apparition suscite désormais l’enthousiasme. Il faut bien dire que sa sympathie témoigne d’un homme pour qui la musique dépasse la simple démonstration du virtuose. On se réjouit de sa présence très fréquente la saison prochaine à la tête de son orchestre puisqu’il achève avec brio sa mission auprès du New Japan Philharmonic où il avait été nommé, il y a dix ans par Seiji Ozawa lui-même. Honneur pour Liège d’avoir désormais à la tête de son orchestre ce viennois de sang qui, c’est sûr, continuera à insuffler à l’orchestre une inspiration profonde et un progrès technique significatif !

    Mais la saison, à ce qui m’a semblé, s’oriente sur plusieurs axes quoi convergent vers un leitmotiv… l’Orient. Et comme le soulignait le directeur, l’Orient sous toutes ses formes. Compositeurs, certes, avec quelques découvertes contemporaines. J’épingle, en bon amateur de guitare, le passage de Sharon Isbin à Liège pour un concerto inconnu de moi, celui du chinois Tan Dun, dont certaines œuvres orchestrales m’ont impressionné par leur gestion du temps musical. Comment éviter les extraordinaires Shéhérazade ? Je vous avoue ma faiblesse pour celle de Ravel, sur des poèmes de Tristan Klingsor, entre symbolisme et hédonisme… une merveille ! Grétry et sa Caravane du Caire, Mozart et ses « turqueries », Aladin de Nielsen, le Mandarin merveilleux de Bartók,… Puis la présence de l’extraordinaire pianiste et compositeur Fazil Say, à un moment tragique de son existence, montre la détermination de l’homme au service des droits humains. C’est un peu une carte blanche qui lui sera offerte… à ne pas manquer !

    oprl,saison 201314,orient



    Si l’Orient débarque à Liège sous toutes ses formes, j’épingle également la nouvelle série consacrée au piano cinq étoiles… Cinq concerts, cinq vedettes dont on retiendra Menahem Pressler, le pianiste légendaire du Beaux-Arts Trio qui, malgré son âge légendaire, viendra nous donner deux sonates de Schubert et, inversement, Benjamin Grosvenor, le plus jeune des stars actuelles du piano, dont les deux cd’s parus chez DECCA font un tabac parmi les mélomanes. Nicholas Angelich viendra également une nouvelle fois nous régaler d’un programme exceptionnel (Beethoven op. 111 et les Tableaux de Moussorgski).

    Et puis Un Festival Poulenc en décembre, la série baroque, la nouvelle série didactique « Music Factory », les Samedis en famille,… j’en passe…, jusqu’aux séances « Écouter la musique », explications et comparaisons d’interprétations d’œuvres essentielles dans la discographie, auxquelles je continuerai à participer avec la plus grande joie. Bref, une saison qui se déroule sur tous les modes et qui verra, en outre, notre orchestre se présenter sur nombre de scènes prestigieuses en Europe (Musikverein de Vienne, Innsbruck, Linz, Varsovie,…).

    Enfin, et ce n’est pas rien, une collaboration avec le Conservatoire royal de Liège qui permettra aux orchestres d’étudiants de se produire dans la Salle philharmonique, les musiques du monde qui ouvrent les perspectives sur l’art des autres civilisations, les Musiques à midi qui, sponsorisées par les Amis de l’OPRL, offrent aux mélomanes de splendides concerts gratuits de musique de chambre interprétés par des formations issues de l’Orchestre. Que du plaisir !



    Et pour en savoir encore plus, venez nous rejoindre au Festival « Voyages d’été » à l’U3A où nous aurons l’honneur de recevoir Jean-Pierre Rousseau qui reviendra sur les diverses politiques musicales et culturelles de l’Orchestre. Rendez-vous à ne pas manquer, le vendredi 5 juillet à 15H à la Salle 11 de l’U3A de Liège.

    Un seul mot d’ordre donc… Vive la musique à Liège !

    Lien permanent Catégories : Actualité, Musiciens de chez nous 0 commentaire