vespasiennes

  • Vespasiennes

    Je ne sais pas si vous l'avez constaté comme moi. En ville, il est de moins en moins rare de voir des passants soulager leurs trop plein de vessie contre un arbre ou sur une façade sans la moindre gêne. c'est intolérable pour la propreté et l'hygiène commune. Il me revient ce récit directement issu de l'antiquité.

    "Durant son règne, l'empereur romain Flavius Titus Vespasien (Ier siècle de notre ère) entreprit une politique de grands travaux à Rome, tels le Colisée et la reconstruction du Capitole. Pour le financer, il imposa aux Romains une multiplication des taxes et des impôts.

    Cette gestion rigoureuse lui valut une réputation d'avarice, et une des taxes, appliquée à un laisser-aller bien naturel, est demeurée célèbre: la taxe sur l'urine, dont tout citoyen romain devait s'acquitter chaque fois qu'il utilisait les latrines publiquesou vespasiennes".

    Alors pourquoi pas à Liège? Notre ville comporte quelques "vespasiennes" publiques, mais elles sont gratuites, mais rebutantes car peu entretenues. Alors et si la Ville les maintenait dans un état décent moyennant une petite contribution de l'usager (en dessous des 35 cents réclamés par les toilettes privées)...?

    Lien permanent Catégories : Général 0 commentaire