vocalité

  • La voix d'avant...



    En lisant le petit livre de Pascal Quignard, La leçon de musique (Folio), je prenais toute la mesure d’un propos orienté sur le choc existentiel que la mue de la voix de garçon peut produire sur l’homme. Le propos de l’auteur, prenant le prétexte d’un compositeur qu’il connaît bien, Marin Marais (faut-il rappeler que Pascal Quignard est l’auteur du livre « Tous les matins du monde » qui est surtout connu par le film d’Alain Corneau dont il a fait l’objet mettant en scène la vie du violiste Sainte-Colombe ?), rappelle le choc ressenti par ce gamin de 13 ans obligé de quitter la chantrerie de Saint-Germain l’Auxerrois en 1672, son univers depuis la plus tendre enfance, parce que sa voix n’était plus adaptée aux exigences du chant des enfants. C’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles, dans la lignée de son maître Sainte-Colombe, Marais allait perfectionner la technique de la basse de viole, sa voix nouvelle, et ses agréments pour qu’elle restitue avec une fidélité sans borne toutes les inflexions de la voix humaine.

    marin marais,sainte-colombe,voix,mue,castrats



    Au-delà d’un phénomène banal qui touche tous les adolescents et qui, dans la plupart des cas, ne pose qu’un problème temporaire, on comprend bien que quelque chose de plus important peut se jouer à ce moment… comme la prise de conscience du temps, la découverte de la finitude de la voix, comme métaphore de l’existence. Et certes, au moment des grands bouleversements des êtres, cette conscience nouvelle, presque adulte, peut laisser des traces et amener l’homme à méditer sur son sort. Car au sein de la voix humaine masculine, il y a une cloison qui sépare de l’enfance.

    marin marais,sainte-colombe,voix,mue,castrats



    Le changement de la voix a lieu au moment de la puberté, vers 13 ans en moyenne. La période de mue peut durer de 3 mois à un an environ, au cours de laquelle la voix est plus ou moins instable. Elle est provoquée par une modification des cordes vocales sous l’influence des hormones. Avec la croissance, le larynx, situé dans la gorge, s’agrandit et les cordes vocales s’allongent et s’épaississent. Car le timbre de la voix est directement lié à l’épaisseur des cordes vocales : si elles sont fines, elles vibrent rapidement et donnent une voix aiguë, alors que si elles sont épaisses, elles vibrent plus lentement et donnent une voix plus grave. Si la mue concerne les individus des deux sexes, elle est infiniment plus marquée chez les garçons que chez les filles, puisqu’elle est surtout influencée par la testostérone, les hormones mâles.

    marin marais,sainte-colombe,voix,mue,castrats



    Cette transformation vocale montre clairement, avec les autres signes de la puberté, le passage de l’enfance à l’âge adulte avec ce que cela implique de renoncement progressif au monde de l’enfance et à l’appropriation des problèmes du monde des adultes. C’est aussi une perte d’innocence qui peut entraîner une profonde mélancolie. Ainsi le temps d’avant peut sembler un idéal perdu à tout jamais. Il faut désormais se trouver une place au sein du nouveau monde…



    Car la voix n’est pas un son comme les autres. Elle n’est pas seulement instrument de musique. Elle est le support du langage et de la communication, et joue donc un rôle important sur le plan social. En Europe par exemple, les voix aiguës ont tendance à être dévalorisées chez les hommes, alors que les voix graves sont synonymes de virilité et de pouvoir. Les spécialistes ont même cru remarquer qu'avec l'accession des femmes à des postes à responsabilité, leur voix avait tendance à devenir plus grave… espérons qu’elles ne deviennent pas plus poilues pour autant ! Ainsi, lorsqu'on a une voix aiguë, qui n'entre pas dans ces « normes », il est parfois difficile d'être pris au sérieux... C’est le cas pendant la période de mue où la voix peut dérailler et faire des sauts dans les aigus quand on parle plus fort. Il n’existe pas de médicaments pour forcer la voix à changer, et éviter ainsi cette période d’instabilité vocale : c’est la nature qui choisit son moment et c’est important de le respecter.

    Un certain nombre de personnes sont insatisfaites de leur voix, qu'elles ne trouvent pas en accord avec leur apparence ou leur personnalité. Ils font alors appel à un orthophoniste ou à un phoniatre, pour quelques séances de "rééducation" qui permettent d'apprendre à mieux connaître sa voix, à la placer et à la maîtriser.

    Lorsqu’on fait du chant, on ne peut plus chanter dans les mêmes hauteurs : la voix fait le yoyo entre les aigus et les graves et on ne tient pas la note. En général, la voix baisse d’une octave suite à la mue. Depuis toujours, mais le regain d’intérêt pour la musique baroque l’a bien mise en évidence, on connaît la technique de la castration chez les chanteurs pour empêcher la mue et conserver le registre aigu de la voix enfantine, tout en bénéficiant du volume sonore produit par la capacité thoracique d’un adulte… Carestini, Conti ou Farinelli furent de véritables vedettes en leur temps !

     

    marin marais,sainte-colombe,voix,mue,castrats

    Farinelli, par Corrado Giaquinto, vers 1753.

     

    Était-ce aussi, c’est ce que semble supposer Pascal Quignard, une manière de ne pas vieillir, de ne pas quitter le monde idéalisé de l’enfance ? Je ne sais pas. Mais une chose est sûre cependant, c’est que la mue est une charnière temporelle essentielle de la vie du garçon. Cette charnière qui assombrit la clarté de la voix de ceux qui « errent jusqu’à la mort à la recherche de la petite voix aiguë d’enfant qui a quitté leur gorge ».

    Lien permanent Catégories : Musique 0 commentaire